Conseils pour améliorer votre bien être. Prendre soin de soi devient facile avec les conseiles produits de LBC. Que ce soit pour la beauté, le bien être en général ou pour la santé de la peau, des cheveux, LBC vous déniche des produits et astuces adaptés à vos besoins. Nous choisisons les meilleurs produits en fonction de leurs  efficacité.

06 aliments riches en protéines, à donner à votre bébé de 6 mois

Les aliments riches en proteines

 

“Les six mois de bébé sont marqués par une étape majeure : celle de la diversification alimentaire. Effectivement, le lait infantile ou maternel consommé de façon exclusive ne peut plus suffire à couvrir les besoins nutritionnels de votre enfant. Elargissez alors son alimentation car il peut désormais déglutir et mastiquer d’autres nourritures que du lait.”

 

Les besoins en énergie et en nutriments de bébé augmentent à partir de son 6e mois. C’est le moment ou jamais d’inclure dans son régime les aliments dits « solides » ou « complémentaires ». En plus du lait, la principale source alimentaire du nourrisson, intégrez progressivement les nutriments riches en protéines dans son régime.

 

1. Le poisson, pour la croissance du bébé

 

Le poisson, pour la croissance du bébé

 

Riche en protéine, le poisson contient des acides gras nécessaires pour la croissance de votre bébé. Poulamon, sardine, saumon, merlan, sole…diverses espèces de poissons régaleront votre petit boutchou ! Si vous avez peur des risques d’allergie, donnez-lui d’abord des filets de poisson d’eau douce et diversifiez peu à peu.

Ne lui donnez pas des poissons qui peuvent contenir des polluants. Parmi eux, il y l’espadon, thon blanc ou rouge, touladi, lotte, marlin, brochet ou encore l’achigan. Il est également conseillé de privilégier les poissons surgelé ou frais par rapport à ceux qui sont panés. N’oubliez surtout pas d’enlever minutieusement les arêtes pour le bien-être de votre petit. Pour la cuisson, privilégiez les papillotes, la coction à la vapeur et mixez toujours.

 

2. La viande, pour compléter l’apport en fer et vitamines du lait

 

La viande, pour compléter l’apport en fer et vitamines du lait

 

Qualifiée de source de protéines par excellence, la viande ne sert pas uniquement à orner les plats de votre bébé… Elle est nécessaire pour compléter et optimiser l’apport en fer, vitamines B et zinc du lait. Vous pouvez proposer toutes les viandes à votre enfant : poulet, dinde, veau, agneau, bœuf, veau… Toutefois, préférez les viandes digestes et maigres. N’hésitez pas à lui offrir les abats car ceux-ci peuvent remplacer de temps en temps la viande. Par contre, à part le jambon blanc cuit, dégraissé et découenné, évitez les charcuteries. Pareil pour les viandes épicées et les saucisses.

Jusqu’au 9e mois de votre bébé, réduisez toujours la viande en purée pour faciliter sa digestion. Au-delà de cet âge, donnez-lui de la viande hachée finement ou réduits en petits morceaux. Il faut noter qu’à 6 mois, votre nourrisson mange quotidiennement 10 g de viande environ, soit 2 cuillères à café.

 

3. Le tofu et les légumineuses, des substituts pour la viande

 

Les lentilles rouges et le ttofu

 

Ces deux types d’aliments sont des grandes sources de protéines bien que peu de parents pensent à en donner à leur bout de chou. Pourtant, ils peuvent remplacer la viande. Des lentilles, des haricots ou des pois chiches, vous pouvez en donner à votre enfant. Bien mijotés, ils sont tout aussi succulents quand ils sont écrasés à la fourchette ou en purée. Le corail ou les lentilles rouges sont les plus faciles à écraser en purée. Une portion est égale à 30 ou 60 ml soit 2 ou 4 cuillères.

Vous pouvez aussi écraser ou introduire le tofu soyeux dans une purée. Quant au tofu ordinaire, il peut être coupé en petits dés ou en miettes. Une portion équivaut à 30 g environ.

 

4. Les légumes et fruits, pour assurer la quantité de minéraux et vitamines

 

Les légumes et fruits, pour assurer la quantité de minéraux et vitamines

 

Dès ses six mois, votre enfant peut découvrir le délice des légumes. Servis sous forme de purées, courgettes, carottes, épinards, brocolis, betterave, aubergine, potiron…Ils ravitailleront votre petit en protéines. Cependant, évitez les légumes fibreux comme les feuilles de poireaux ou le salsifis car ils sont difficiles à digérer. Par rapport aux légumes en conserve, privilégiez ceux qui sont frais de saison et surgelés. Lavez et mixez-les bien et n’utiliser jamais de sel !

Généralement, les petits boutchous apprécient les fruits bien sucrés. Pour régaler les papilles de votre loulou, optez pour les fruits de saison, bien frais et bien mûrs. Par ailleurs, vous pouvez lui offrir du coing, poire, nectarine, pêche, pomme, banane, etc. Proposés au goûter en supplément d’allaitement ou de biberon, les fruits sont riches en vitamines, antioxydants et minéraux. En revanche, les fruits à coque comme les cacahuètes, noisettes, noix ou les noisettes sont à éviter.

 

5. Les produits laitiers, en remplacement d’une partie du lait maternel

 

Les produits laitiers

 

A six mois, votre bébé peut manger des yaourts pour remplacer une partie de son biberon. En général, un yaourt pour enfant pèse environ 60 g. Ainsi, réduisez de 60 ml la quantité de lait, soit 60 ml d’eau et 2 doses de lait. Côté laitages, qu’il s’agisse de petits suisses, de fromage blanc ou de yaourts, choisissez les produits laitiers infantiles proposés en rayon bébé. Par rapport aux produits laitiers vendus en rayons frais, ils sont produits avec du lait infantile. De ce fait, ils sont parfaitement adaptés aux besoins en nutriments des enfants en bas âge. Sans surplus de protéines, ils ne représentent aucun danger pour les reins des tout-petits.

 

6. Les jaunes d’œufs, une véritable source de protéines

 

Les jaunes d’œufs

 

Il est conseillé de faire découvrir les œufs, surtout le jaune d’œuf à bébé en même temps que la viande. Présentant un taux élevé de fer, le jaune d’œuf est une véritable source de protéines. Il peut être consommé seul ou incorporé dans les purées habituelles de votre petit. A mesure que son appétit s’accroît, donnez-lui l’œuf tout entier. Il est préférable de faire bouillir l’œuf jusqu’à ce qu’il durcisse complètement. Ensuite, séparez le blanc du jaune. Puis, écraser à la fourchette le jaune avant de le servir !

6 trucs et astuces pour bien préparer sa peau au soleil

Je prépare ma peau pour le soleil

 

“Le soleil montre timidement le bout de son nez et les températures augmentent aussi progressivement. A la fois bon pour la santé et le moral, le soleil peut aider l’organisme à fixer certaines vitamines. Pour en bénéficier au maximum durant l’été, il faut préparer préalablement la peau. Pour votre bien être, préférez les méthodes naturelles aux produits chimiques.”

 

Il ne reste que quelques semaines avant la période estivale. Vous vous imaginez déjà au bord de la plage ou de la piscine en train de siroter un joli cocktail coloré ! Pour recevoir comme il se doit les beaux jours, savez-vous qu’il est essentiel de respecter une étape préliminaire ? Il s’agit de la préparation de la peau. Après les rigueurs de la période hivernale, celle-ci doit en effet récupérer et s’adapter aux changements. Voici 6 conseils et astuces pour accueillir le soleil comme il se doit.

 

1. Les aliments riches en antioxydants, les alliés de votre peau

 

Les aliments riches en antioxydants, les alliés de votre peau

 

Il est essentiel d’adopter une alimentation riche en antioxydants afin d’éviter de brutaliser la peau. Ces types de nourritures sont indispensables pour lutter contre l’oxydation des cellules provoquée par les radicaux libres. Ainsi, ils peuvent protéger les molécules organiques présents dans le corps. Ils fortifient également la barrière de l’épiderme. Haricots blancs, bleuets, betteraves, carottes ou encore tomates sont les aliments riches en antioxydants. En smoothie, en jus ou crus, ils permettent d’hydrater l’organisme et protègent en même temps la peau.

 

2. Faire le plein de vitamines

 

compléments alimentaires à base de vitamines E et C

 

Pour que votre peau soit bien préparée au soleil, une alimentation bien équilibrée devrait suffire. Cependant, si vous comptez vous exposer de façon prolongée aux rayons solaires, une petite cure de vitamines s’impose. Quelques jours avant toute exposition, les compléments alimentaires à base de vitamines E et C sont alors particulièrement conseillés.

Parfois, certaines marques proposent même des compléments alimentaires conçus spécialement pour le bronzage.

 

3. Privilégier les compléments alimentaires

 

Une cure de compléments alimentaires est essentielle pour ravitailler la peau en acides gras et pour la protéger contre les rayons UV (ultraviolets). Il en existe deux types : l’astaxanthine et l’urucum.

 

L’astaxanthine, un antioxydant contenu dans les microalgues

 

L’astaxanthine, un antioxydant contenu dans les microalgues

 

Présent dans les microalgues et de couleur rougeâtre ou rose, ce pigment naturel fait partie de la famille des caroténoïdes. Il permet de bloquer les effets du radical libre responsable de certaines actions néfastes des rayonnements ultraviolets. En plus, ses vertus anti-inflammatoires diminuent les coups de soleil. L’astaxanthine est vendu sous forme de compléments alimentaires dans les boutiques bio.

 

L’urucum, une plante riche en bêta-carotène

 

L’urucum, une plante riche en bêta-carotène

 

Originaire d’Amazonie, ce végétal antioxydant regorge de bêta-carotène. En plus de favoriser le bronzage naturel, il accroît la production de mélanine dans la peau. En usage externe, le produit est disponible sous forme de poudre. Il s’applique directement sur la peau après l’avoir mélangé au préalable avec de l’huile végétale bio. En usage interne, il se présente sous forme de gélules et se mange comme complément alimentaire.

 

4. Coup d’éclat et bonne mine avec le macérât de carotte !

 

Le macérât de carotte

 

Riches en bêta-carotène, les carottes sont réputées pour donner une mine radieuse. Alors, n’hésitez pas à la favoriser dans votre alimentation. Vous pouvez également vous en servir sous forme d’huile : il s’agit du macérât de carotte. Ce composant résulte de la macération de carottes dans de l’huile végétale.

Le macérât est à appliquer sur la peau telle une huile protectrice. Pure ou combinée avec de l’huile essentielle d’orange douce ou de l’huile de noyaux d’abricots, elle est toujours efficace. Pour préparer votre peau, vous pouvez l’utiliser durant quinze jours avant la période estivale. Cette huile miracle a l’avantage de donner un effet autobronzant naturel. Elle permet aussi d’hydrater en profondeur la peau.

 

5. Il faut s’y prendre étape par étape !

 

la peau doit apprendre à s’habituer à la chaleur

 

En sortant de l’hiver, la peau doit apprendre à s’habituer à la chaleur. Pour éviter de l’agresser, il faut alors procéder en douceur. Pendant les premiers jours, exposez-vous petit à petit. Ne restez pas non plus trop longtemps au soleil et faites-en sorte d’éviter les heures les plus chaudes. Il faut signaler que les rayons solaires sont particulièrement intenses de 12 à 14 heures.

Si vous projetez de partir en vacances, pensez à vous exposer quelques jours avant votre départ. Pour cela, commencez à sortir en fin de journée ou durant l’heure du déjeuner quand les rayons UV sont doux. N’oubliez pas d’appliquer un écran solaire convenant à votre type de peau pour éviter les mauvaises surprises.

 

6. Penser à changer sa routine beauté

 

préserver convenablement votre corps et votre visage des rayons UV

 

Pour préserver convenablement votre corps et votre visage des rayons UV, l’usage d’un écran solaire est primordial. Afin de préserver la souplesse de votre peau, hydratez-la matins et soirs. Concernant les traitements, arrêtez d’utiliser les produits gommant qui sont trop agressifs. Si vous êtes le genre de personne qui fait du gommage hebdomadaire, faites-en sorte d’espacer les séances. N’oubliez surtout pas de privilégier les gommages faits-maison car ils sont doux et naturels.

Que faire pour venir à bout des pellicules ?

Halte aux pellicules

 

“Pouvant toucher tous les types de cheveux, les pellicules désignent des écailles de peau. Spécifiquement, ce sont des cellules superficielles du cuir chevelu ayant connu une exfoliation. Grasses, les pellicules sont discrètes, mais déclenchent irritations et démangeaisons. Sèches, celles-ci tombent désagréablement sur les épaules. Remèdes naturels, shampoings et lotions antipelliculaires, masques, il existe différentes façons pour lutter contre les pellicules !”

 

Très désagréables, les pellicules sont des petites écailles de peaux se trouvant sur les cheveux et le cuir chevelu. Pouvant atteindre autant les femmes que les hommes, ces petites squames peuvent devenir gênant quand elles deviennent chroniques. Pour s’en débarrasser efficacement, trois points méritent d’être soulevés : formation des pellicules, leurs causes et les méthodes pour les enlever.

 

La formation des pellicules

 

Appelées squasmes, les pellicules sont des petits bouts de peau qui proviennent du cuir chevelu. Colonisant les épaules sans autorisation, ces petites particules sont dues à la présence d’un champignon dénommé « Malessezia ». En plus de se nourrir de sébum, ces micro-organismes irritent également le cuir chevelu. Résultat : à longueur de temps, les cellules mortes se détachent graduellement et s’accrochent les unes sur les autres. Puis, elles se concentrent sous forme de petites écailles de peau puis se transforment en pellicules.

Il existe 2 variétés de pellicules, les pellicules grasses et les pellicules sèches :

1. Les pellicules sèches

 

Les pellicules sèches

 

Essentiellement, le Malessezia se nourrit du sébum créé par le cuir chevelu. S’asséchant plus vite, ce dernier rejette ensuite des pellicules sèches qui ressemblent à de minuscules flocons de neige.

 

2. Les pellicules grasses

 

Les pellicules grasses

 

En pompant la réserve naturelle de sébum se trouvant sur la peau du crâne, ce champignon facilite l’apparition de pellicules. Difficiles à soigner et de couleur jaunâtre, elles s’attachent aux racines des cheveux en constituant des paquets collants. Elles irritent le cuir chevelu par étouffement et provoquent une chute passagère des cheveux.

 

Les causes de l’apparition des pellicules

 

Les causes de l’apparition des pellicules

 

Nombreuses sont les causes qui peuvent favoriser la présence des pellicules. Généralement, il en existe trois : génétiques, psychologiques et causes externes.

  • Facteurs psychologiques : anxiété, fatigue, stress
  • Causes génétiques : sudation excessive, dérèglement hormonal, certains soins médicaux, cuir chevelu naturellement gras
  • Origines externes : pollution, tabac et alcool, port prolongé de bonnet ou casque, soins capillaires inadéquats ou trop agressifs, changement climatique…

Il faut noter que la meilleure solution pour éliminer les pellicules réside dans la façon dont vous gérez le rythme de votre vie.

 

Que faire pour éliminer définitivement les pellicules ?

 

Si vous avez des pellicules, qu’elles soient sèches ou grasses, votre premier réflexe est de nettoyer vos cheveux plus fréquemment. Toutefois, il est déconseillé de trop espacer le shampoing, une à deux fois par jour suffit largement. Il faut vous assurer tout de même que les ingrédients composants votre shampoing conviennent à votre cuir chevelu. D’ailleurs, pour retrouver un crâne sain, privilégiez certains composants comme le zinc pyrithione, l’acide salicylique ou le goudron de houille :

 

Le goudron de houille

 

Le goudron de houille

 

Véritable anti-inflammatoire, il permet de ralentir le mécanisme de régénération du cuir chevelu.

 

L’acide salicylique

 

L’acide salicylique

 

Cette substance élimine radicalement la couche de kératine présent à la surface de la peau du crâne. Cela est dû à la présence dans sa composition d’une activité kératolytique pouvant dissoudre les squasmes.

 

Le zinc pyrithione

 

Le zinc pyrithione

 

Reconnu pour ses propriétés antibactériennes et antifongiques, il bloque le développement des champignons comme le Malessezia ou le pytiriasis.

Il existe certaines plantes qui sont efficaces dans l’éradication des pellicules, par exemple le romarin ou la propolis, une résine utilisée par les abeilles pour construire la ruche. Le romarin est en effet doté de propriétés antimicrobiennes et antifongiques. Quant à la propolis, elle s’avère être une véritable bactéricide et antiseptique.

En parallèle, il existe d’autres ingrédients naturels qui peuvent vous aider à normaliser votre cuir chevelu. Parmi eux, il y a le vinaigre de cidre, l’argile blanche, les huiles essentielles ou encore la bière. Sachez toutefois que pour votre bien, ne jouez pas au chimiste ! Il faut respecter un bon dosage. Il est également important de demander l’avis d’un spécialiste avant l’usage des huiles essentielles ou les extraits de plantes.

 

Quelques trucs et astuces pour éviter le retour des pellicules

 

Quelques trucs et astuces pour éviter le retour des pellicules

 

  • Eviter le retour des pellicules est réellement faisable… Il suffit d’adopter les bons gestes pour les éradiquer à jamais :
  • Suivez une alimentation équilibrée ;
  • Essayez d’espacer les délais entre les teintures, les permanentes et le défrisage ;
  • Diminuez au maximum le port de bonnets ou de casques ainsi que l’usage de laque, gels coiffants ou sprays ;
  • Nettoyez quotidiennement votre brosse à cheveux ou votre peigne ;
  • Rincez toujours abondamment vos cheveux avec de l’eau tiède et finissez par un jaillissement d’eau froide ;
  • Arrêtez de maltraiter vos cheveux. Massez et rincez-les avec douceur. Quand vous les brossez ou les peignez, faites cela délicatement !

Drainer et brûler la graisse pour mieux mincir

Drainer et brûler la graisse pour mieux mincir

 

“Pour perdre du poids efficacement, faire du sport ou réduire les graisses n’est pas suffisant. Alors, il faut parfois opter pour le drainage. A cet effet, combiner une bonne alimentation et un drainage des graisses vous permettent d’obtenir des résultats satisfaisants sans pour autant mettre en danger votre vie. Pour un résultat optimal, ne prenez pas un produit drainant par hasard, mais consultez par prudence un spécialiste.”

 

Il est incontestablement intéressant de drainer le corps lors d’une cure d’amincissement. Pour ce faire, il suffit de bien choisir ce que vous consommez durant une cure détox. Si vous vous servez de plantes, maigrir sera plus facile pour vous. Ainsi, les graisses placées dans les mauvais endroits de votre organisme disparaîtront.

 

Se servir d’un draineur pour perdre du poids

 

Le drainage minceur avec de l'eau

 

Il est bien connu que le drainage minceur n’éliminera pas tout seul vos kilos en trop. En effet, cette méthode aidera uniquement vos organes à se débarrasser des déchets métaboliques et des toxines. Il faut savoir que ce sont le foie, les intestins ainsi que les reins qui aident le corps à lutter contre les déchets. Cependant, ces derniers ne sont pas parfois en mesure de réaliser cette fonction. De ce fait, leur donner un petit coup de main est essentiel.

Il est important de boire quotidiennement un litre et demi d’eau en moyenne et en dehors des heures de repas car qui dit drainage, dit eau ! Néanmoins dans certains cas, il est conseillé de se servir des plantes pour peaufiner le processus. En plus d’être une méthode anti-toxines très efficace, le drainage permet également d’améliorer la silhouette et la santé. Effectivement, une fois les toxines correctement débarrassées, l’organisme sera mieux équilibré et fonctionnera bien au niveau de trois systèmes principaux :

  •  énergétique : le drainage vous permettra d’économiser plus d’énergies essentielles pour le bon fonctionnement de votre organisme.
  • digestif : un draineur facilitera la régularisation de vos fonctions d’élimination et d’assimilation des déchets digestifs et des nutriments.
  •  hormonal : les calories seront brûlées facilement grâce à ce processus et les graisses seront moins stockées.

Ce sont les voies digestives et urinaires qui sont les systèmes responsables de l’élimination des toxines. La transpiration et la respiration permettent aussi de se débarrasser de certaines substances néfastes pour le corps.

 

Perdre les kilos en trop de manière ciblée

 

Perdre les kilos en trop de manière ciblée

 

Selon la méthode utilisée, les produits drainants vous permettent de mincir de façon bien ciblée. Pour perdre de la graisse au niveau du ventre, par exemple, privilégiez les légumes, les fruits et certains types de céréales. En plus d’être riches en fibres, ces derniers sont antioxydants. D’ailleurs, les produits drainants spécifiques à la graisse sont souvent connus comme étant des régulateurs d’appétit. Cette propriété permet de réduire le risque de prise de poids.

Quant aux cuisses, ce n’est pas la peine de jouer sur les fonctions rénales ou digestives pour diminuer la graisse dans cette partie du corps. Ici, l’action sur l’alimentation est primordiale. Pour cela, il faut limiter le sucre, le sel ainsi que les gras car ce sont ces types de produits qui favorisent le stockage de masse graisseuse dans cette zone. Les réduire engendrera un effet détox sur le corps. Pour un meilleur résultat, associez l’usage de crèmes spécifiques, de préférence à base de marc de raisins ou de caféine.

Le perfectionnement des fonctions de drainage peut apporter un meilleur équilibre métabolique ainsi que la perte de poids. Cependant, associée à une amélioration d’hygiène de vie, celle-ci aura un impact plus positif sur l’organisme. Alors, n’hésitez pas à la combiner avec une diététique saine ou un exercice physique régulier.

 

Brûler les graisses grâce aux plantes drainantes amincissantes

 

DETOX DRAINEUR issu du laboratoire Eric Favre

 

En général, les préparations drainantes sont composées de produits ou plantes. C’est le cas du thé vert qui est connu pour ses vertus diurétiques. Très riche en caféine, ce végétal tonifiant facilite la combustion des graisses. Quant au fucus, cette plante aquatique agit surtout dans l’oxydation des calories. En plus, ce type d’algue est également favorable au transit intestinal. L’artichaut, le céleri, le poireau ou encore l’ananas et l’aubergine sont à privilégier car ils sont favorables pour le drainage.

Notez que certains produits mélangent un effet brûleur et un effet drainant de graisses. C’est le cas du DETOX DRAINEUR issu du laboratoire Eric Favre. Outre le thé vert, d’autres extraits végétaux composent aussi cette boisson. Son principal atout ? Le DETOX DRAINEUR permet une détoxification optimale et élimine l’excédent d’eau. Il y a aussi le RIPPED BURNED, un produit signé également Eric Favre. Cette boîte de 90 comprimés aidera votre organisme à déstocker les masses graisseuses, éliminer la peau d’orange et à perdre du poids.

5 moyens simples pour avoir de jolis pieds

 

“Négligés tout au long de l’hiver, vos pieds méritent cette fois-ci plus d’attention. Soins nourrissants, réparateurs, exfoliants…, il existe de nombreux moyens pour avoir des petons lisses et doux. Pour y arriver, il est primordial de faire le plus d’effort possible en hydratant régulièrement ses pieds ou en effectuant un gommage par exemple.”

 

Excès de transpiration, cors, talons épais par la corne ou encore fendillements…, il faut avouer que les petons ont spécialement souffert durant l’hiver. Cachés dans les bottes et les chaussures fermées, ils ont perdu leur douceur et leur beauté ! Avec l’arrivée des beaux jours, il est plus que temps d’en prendre soin.

 

1. Se laver minutieusement les pieds

 

Se laver minutieusement les pieds

 

Tout comme se brosser les dents ou se démaquiller chaque soir, se laver les petons est également recommandé. Pour avoir des pieds en bonne santé, évitez l’eau chaude car celle-ci risque de les fragiliser. Pour leur entretien, utilisez plutôt un savon antibactérien ainsi qu’une brosse à poils. A défaut de brosse à poils, vous pouvez vous servir d’une brosse à dents usée. Frottez régulièrement vos pieds avec la brosse et le savon antibactérien en utilisant de l’eau tiède. N’oubliez surtout pas de passer méticuleusement sous les ongles et entre les orteils. Quand vous avez bien frotté, séchez soigneusement vos petons avec une serviette. Ainsi, vous ne risquez pas de développer des mycoses.

Petite astuce : chaque semaine, faites un bain de pieds en mélangeant du bicarbonate de soude et de l’eau tiède. Si besoin, ce traitement peut être répété deux fois par semaine pendant 5 à 10 minutes.

 

2. Le gommage, un remède efficace contre l’hyperkératose

 

Le gommage, un remède efficace contre l’hyperkératose

 

La corne (ou hyperkératose) est provoquée par des frottements récurrents dus au port de chaussures mal adaptées ou aux mauvaises postures des pieds. Bien qu’il soit obligatoire de râper les parties abîmées et remplies de callosités, il faut toutefois y aller avec douceur. Dans le cas contraire, les cornes reviendront rapidement. Ainsi, il faut limiter de faire le gommage des pieds à 2 fois par semaine au maximum. Notez que cette opération doit s’effectuer sur pied sec et de façon douce. Pour faire un gommage doux, il suffit d’ajouter à votre crème de gommage quotidienne de la cassonade.

Si après hydratation et gommage, vos pieds sont toujours amochés par les callosités, voici ce que vous devez faire : frottez-vous les petons avec une pierre ponce ou une lime, puis hydratez !

 

3. Une bonne hydratation pour pieds doux et lisses !

 

chaussettes en coton durant une nuit

 

Afin de nourrir la peau sèche des pieds, optez pur une crème hydratante et relipidante. Les crèmes à base de karité, de glycérine, d’avocat et de coco sont les plus conseillées. Pour les faire pénétrer avec efficacité, il suffit de faire un petit massage partant du talon jusqu’aux aux orteils. Cependant, faites attention de ne pas en appliquer entre vos orteils pour éviter les risques de macérations. Sachez qu’avant d’appliquer une crème hydratante sur vos pieds, prenez bien le temps de les laver. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser un gant de toilette, un peu de gel douche ou du savon de Marseille.

Si vos pieds sont vraiment très secs, recouvrez-les de soin nourrissant. Enveloppez-les dans des chaussettes en coton durant une nuit. Il faut avouer que cette technique n’est pas très esthétique, mais elle est très efficace.

 

4. Se couper régulièrement les ongles

 

 

Se couper régulièrement les ongles

 

Il est vrai qu’avoir des ongles longs est une marque de féminité, mais ce n’est pas le cas pour les pieds ! Effectivement, lorsqu’ils sont longs, les ongles de pieds ont tendance à emmagasiner facilement des saletés. Pour éviter cela, coupez-les en suivant leur contour. De ce fait, vous pouvez empêcher l’apparition d’ongles incarnés.

Même si vos pieds sont parfaitement hydratés et sans callosités alors que vos ongles sont très longs, jaunes de saletés ou incarnés, c’est la catastrophe ! Pour y remédier, il faut passer à l’option pédicure. Avant la classique pose de vernis, les ongles sont d’abord polis, soignés, coupés et limés. Pour obtenir un résultat satisfaisant, effectuez une séance de pédicure, au moins une fois par mois.

 

5. Se débarrasser des mauvaises odeurs

 

 

Se débarrasser des mauvaises odeurs

 

Il est préférable de privilégier les bombes au talc à pulvériser dans les chaussures pour soigner les pieds malodorants. Bien qu’ils soient pratiques, les sprays anti-transpirants ont parfois tendance à déshydrater les petons. A défaut de bombe au talc à pulvériser, pourquoi ne pas fabriquer vous-même votre recette contre les mauvaises odeurs ? Pour ce faire, mettez quelques gouttes d’huile essentielle de menthe ou deux sachets de thé dans votre bain de pieds. Ce soin est à faire deux fois par semaine car il procure un effet astringent.

Si vous n’avez pas de talc, la maïzena fera l’affaire. Notez enfin que porter des chaussettes en fibres naturelles est très efficace pour en finir avec les pieds qui puent.

Les tresses merina : fusion de l’art de la coiffure et de la culture

“A Madagascar, chaque ethnie a sa propre façon de se tresser les cheveux. Pour les Merina, l’arrangement des cheveux présente une variété étonnante qui mete en valeur leur culture. Que ce soit pour les hommes et les femmes des hauts plateaux, le « randrana » dépasse le cadre esthétique car la manière dont une personne se coiffait permettait de déterminer sa place dans la société : âge, famille, rang social…”

 

Dans la région des hauts plateaux, les tresses malgache se conjuguent aussi bien au féminin qu’au masculin. Plus qu’une coiffure, les nattes avaient une signification culturelle et ancestrale pour les Merina. Au-delà de l’esthétisme, l’art de la coiffure marquait un évènement important dans leur vie : mariage, deuil, circoncision…

 

Les tresses merina au féminin

 

Les tresses merina au féminin

 

Autrefois, dans la région Analamanga (dans le capital de la grande île malgache), plus exactement dans les hauts plateaux, les femmes appartenant à une même famille se coiffaient de la même façon durant une cérémonie de circoncision. Elles avaient le choix entre le « Randra-madinika » ou « le difisesy ». Au quotidien, les petites filles arboraient une tresse particulière appelée « lambomiditra ». Quant aux adolescentes et les dames, elles devaient porter le « tana ivoho ». Il faut noter qu’une veuve devait se coiffer en « bango tokana ».

 

Les tresses et les hommes des hauts plateaux

 

Les tresses et les hommes des hauts plateaux

 

Au commencement du XIXe siècle, les hommes et les femmes merina arboraient des cheveux coiffés en nombreuses petites tresses. Ces dernières pouvaient être enroulées en bouclettes. Il est tout de même important de signaler que la façon dont se coiffaient les hommes changeait en fonction des époques. D’après Alfred et Guillaume Grandidier, le roi Andrianampoinimerina portait une coiffure spéciale baptisée « ny boko antompona ». Quant à Andriamasinavalona, ses sujets et lui portaient une touffe plus longue que les autres en guise de toupet. Pour des raisons militaires, les hommes merina abandonnèrent les tresses bien avant la guerre de 1914. Ce fut le cas pour beaucoup de Betsileo.

 

Les tresses en période de deuil

 

Randrana

 

Il faut savoir que pour l’ethnie merina, la coiffure traditionnelle masculine a disparu suite à la mort de la reine Rasoherina en 1869. Par ailleurs, le « Cimier transversal » n’était plus à la mode depuis la disparition des soldats. Pour la gent féminine, la coiffure traditionnelle se changeait en « Tananivoho ». Sachez que ce type de coiffure est toujours en vogue jusqu’à maintenant.

Durant une période de deuil royal, la tradition imposait à tout le peuple merina de sacrifier leurs cheveux. De ce fait, les hommes tout comme les femmes devaient se raser le crâne à l’exception des princes héritiers et quelques personnes de leur entourage. Très stricte, cette coupe marquait le renouvellement du temps de deuil, qui pouvait durer une année. Durant le décès de Radama Ier, le peuple se rasait le crâne à trois reprises.

 

Les croyances merina autour des tresses

 

Les croyances merina autour des tresses

 

Comme dans beaucoup de tribus de Madagascar, d’anciennes croyances perdurent autour des tresses. Il est interdit de se couper les cheveux pendant le jour de son anniversaire sous peine de tomber malade. Remercier la personne qui vous a coiffé ou compter les tresses de quelqu’un pourrait vous rendre chauve. Il faut remarquer que ces croyances persistent encore aujourd’hui chez les Merina.

Le katrafay : une plante miraculeuse dans la pharmacopée traditionnelle

“Très utilisé par les herboristes traditionnels, le katrafay est un arbre endémique provenant particulièrement des forêts sèches du Sud-ouest de Madagascar. Célèbre pour ses propriétés curatives, il est qualifié de « remède miracle ». A prendre en infusion ou à utiliser en bain, le katrafay est proposé sous forme de petites courroies d’écorce. Le katrafay peut guérir beaucoup de maladies, mais il faut faire attention sur le dosage.”

 

Le cedrelopsis grevei ou le katrafay figure parmi les arbres forestiers les plus importants pour ses vertus médicinales. Utilisée pour soigner beaucoup de maux comme les rages de dents, les douleurs, les fractures…, cette plante est une vraie potion magique. Cependant, il faut signaler que son usage nécessite l’encadrement d’un médecin, d’un herboriste ou d’un praticien traditionnel.

 

Une plante médicinale originaire de Madagascar

 

 

Katrafay de MADAGASCAR

 

A Madagascar, dès qu’il s’agit de « raokandro » ou de médecine traditionnelle, c’est le katrafay qui vient tout de suite à l’esprit. De la famille des Rutaceae, cette plante répond au nom scientifique « cedrelopsis grevei ». Qualifié d’arbre endémique de la Grande île malgache, le katrafay pousse plus particulièrement dans les forêts sèches du Sud-ouest de Madagascar. Ce sont essentiellement les jeunes branches et l’écorce qui sont utilisées pour leurs propriétés médicinales.

 

Conseillé pour soulager les maux internes

 

 

Katrafay pour soulager les maux internes

 

Le cedrelopsis grevei est un bon remède pour soigner les maux internes s’il est consommé sous forme d’infusion ou « tambavy ». De couleur brunâtre et de saveur amère, la boisson obtenue de cette pelote d’écorce n’est pas facile à avaler. Malgré cela, elle est qualifiée de « magique ». Préparée en tisane, elle est réclamée par les sportifs presque régulièrement. Effectivement, ce type de boisson serait un revitalisant et un fortifiant remarquables. Une décoction de katrafay peut même venir à bout des maux de gorge et de tête. Efficace pour accélérer le rétablissement de la mère, certains praticiens utilisent l’acajou blanc de Madagascar pour son action post-natale. D’autres s’en servent pour traiter la fragilité capillaire.

 

Excellent pour les muscles et l’articulation

 

L'huile essentielle de Katrafay

 

Le katrafay permet de détendre les muscles car c’est un vrai relaxant naturel. En effet, si vous souffrez de douleurs articulaires ou musculaires, un bain de katrafay est conseillé. Pour ce faire, faites bouillir les écorces avec du sel. En cas de dépression ou de grande fatigue, le cedrelopsis grevei est également un bon tonifiant physique. Utilisée en massage, l’huile essentielle de katrafay est très relaxante.

Il faut signaler que pour tous ces médicaments, il est essentiel de prendre des mesures. Ainsi, l’encadrement du traitement par un praticien traditionnel, un docteur ou herboriste est de rigueur.

Le miel : remède simple et efficace contre les troubles de sommeil

“Comment avoir un bon sommeil et bien dormir ? Si vous êtes atteinte d’insomnie au point de vous retourner dans votre lit, optez pour le miel ! Même s’il n’existe aucune analyse confirmant le lien entre l’insomnie et le miel, beaucoup d’études démontrent que ce remède naturel est vraiment efficace. Réducteur d’hormones de stress, favorable pour produire de la mélatonine, le miel possède des vertus pour lutter contre les troubles du sommeil.”

 

Toujours épuisée, frustrée, stressée et angoissée ? Souhaitez-vous trouver des solutions contre vos troubles de sommeil ? Pas de panique, essayez plutôt le miel. En effet, c’est un remède naturel anti-insomnie qui vous mettra plus vite aux bras de Morphée !

 

Le miel, un véritable calmant naturel

 

Le miel, un véritable calmant naturel

 

Aliment naturel aux vertus et bienfaits multiples, le miel est connu comme étant une substance capable de diminuer les effets négatifs du stress. Une simple prise journalière d’une à deux cuillères à café vous procurera un réconfort immédiat. Pour ce faire, il suffit d’ajouter une cuillère à café de miel dans du lait tiède ou dans un verre d’eau chaude. Naturellement sucré, le miel permettra ainsi d’augmenter le taux de sucre dans votre sang. Effectivement, la prise de cette substance stimulera le tryptophane qui est un acide aminé renfermé dans le miel et le portera dans le cerveau. Ensuite, le tryptophane sera transformé en sérotonine et en mélatonine, la mythique « hormone du sommeil ». C’est la meilleure astuce pour trouver un bon sommeil…

 

Comment améliorer votre nuit de sommeil grâce au miel ?

 

Améliorez votre nuit de sommeil grâce au miel

 

Au cas où vous souhaitez utiliser le miel pour rendre meilleure votre nuit, la technique est simple : consommez une cuillère à café de miel cru, de préférence non pasteurisé, environ 30 minutes avant de vous coucher. Pour savoir si cette méthode fonctionne pour vous, essayez-la pendant une semaine. N’hésitez pas à accroître la dose de deux cuillères à café ou une cuillère à soupe pleine de miel si vous sentez que le remède ne fonctionne pas.

Pour évaluer les résultats, patientez jusqu’à une semaine. Notez que cette méthode est plus efficace si vous suivez un régime alimentaire faible en glucides. Ainsi, tâchez de ne pas consommer beaucoup de glucides durant ou après le dîner. A la place, mangez des légumes sains et des aliments riches en protéines et en graisses.

L’angioplastie et la coronarographie, indispensables pour prévenir les risques cardiaques

“Actuellement, les maladies cardio-vasculaires figurent parmi les causes principales de décès. Par conséquent, il est essentiel de comprendre comment les prévenir. Quelques petits changements sains au niveau de votre vie de tous les jours peuvent réduire les risques de crises cardiaques. L’angioplastie et la coronarographie peuvent aussi aider à minimiser les dangers liés aux maladies cardio-vasculaires.”

 

En cas de suspicion de maladie des artères coronaires comme l’insuffisance cardiaque, l’angor, l’infarctus du myocarde, l’examen de référence est la coronarographie. Cette dernière nécessite un matériel de pointe et doit être effectuée par un praticien confirmé. Quant à l’angioplastie, elle désigne une intervention pouvant traiter les artères touchées.

 

Coronarographie : un examen de visualisation des artères du cœur

 

Coronarographie : un examen de visualisation des artères du cœur

 

Reposant sur les rayons X, la coronarographie d’imagerie médicale permet de visualiser les artères du cœur. Ce type d’examen est totalement indolore et ne prend pas plus de 30 minutes. L’analyse se déroule sous anesthésie locale. Tant que la coronarographie est pratiquée par un cardiologue professionnel et un manipulateur radio, le risque est moindre.

Dans certains cas, il s’avère essentiel de recourir à un scanner coronaire. Ce type d’examen permet d’avoir un aperçu de l’état des artères coronaires. Par ailleurs, il nécessite l’usage d’un scanner hautement performant doté d’un injecteur automatique et équipé d’au moins 64 barrettes.

 

Angioplastie : le traitement des pathologies artérielles à l’aide d’un stent

 

Angioplastie : le traitement des pathologies artérielles à l'aide d'un stent

 

Le médecin doit pratiquer l’angioplastie dès que le diagnostic fait état d’une artère rétrécie. Ce genre d’intervention est indispensable en cas d’angor instable et d’infarctus. Elle nécessite la pose d’un stent, une sorte de ressort conçu spécialement pour élargir l’artère rétrécie. Ce genre d’opération se fait sous anesthésie locale. Il permet au patient de sortir de l’hôpital entre 12 et 24 heures suivant l’intervention.

Deux types de stent sont proposés en termes d’angioplastie : les stents dits « actifs » et les stents « nus ». Les stents qualifiés d’actifs représentent une seconde génération. D’un tarif un peu plus élevé, mais ils doivent être privilégiés. En effet, cette catégorie de stent est plus efficace pour limiter les risques de thrombose et de sténose.

L’argile verte : une matière rocheuse aux multiples vertus

“Détoxifiante, nettoyante, antalgique, anti-inflammatoire, décongéstionnante… l’argile verte est un véritable cadeau de la nature. En raison de ses multiples propriétés, l’argile verte est une grande énigme pour les scientifiques. En cataplasme ou en masque, ce produit miracle peut calmer les courbatures et les douleurs. L’argile verte est également utilisé en soin de beauté : enlever les boutons sur le visage, blanchir les dents…”

 

A la fois absorbante et détoxifiante, l’argile verte est très conseillée pour les peaux grasses et mixtes. Utilisé comme masque sur le visage, il permet à la peau de lutter naturellement contre les impuretés. En plus de réduire les cicatrices et resserrer les pores, l’argile verte est aussi une solution anti-points noirs. Zoom sur les bienfaits de l’argile verte sur la beauté.

 

Un masque capillaire très efficace

 

Un masque capillaire très efficace

 

De la même façon qu’il nettoie en profondeur la peau du visage, le masque d’argile verte rééquilibre et assainit le cuir chevelu. Utilisé comme masque capillaire, il donne une sensation de fraîcheur sur la tête.

 

Pour des dents 100 % blanche !

 

Argile verte pour des dents 100 % blanche

 

Pour une dentition plus blanche et une haleine plus rafraîchie, l’argile verte peut de temps en temps se substituer à la pâte dentifrice. Sa grande capacité à détruire les résidus du repas et les toxines de la salive en fait un allié à moindres tarifs. Petite astuce : trempez votre brosse à dents dans une mixture d’eau et une pâte d’argile verte. Vous pouvez simplement déposer un peu de poudre d’argile verte sur la brosse humide. Frottez bien et le tour est joué. Vous pouvez maintenant afficher votre plus beau sourire !

 

Une solution anti-ride

 

Argile verte une solution anti-ride

 

Contenant divers minéraux et oligo-éléments comme le silicium et le fer, l’argile verte est dotée de multiples vertus : protectrices, minéralisantes, régénérantes, adoucissantes et antioxydantes. Permettant de booster la production de collagène, l’argile verte est très efficace pour retarder le vieillissement de la peau.

 

Efficace pour soigner les « bobos » des enfants

 

Soigner Bébé avec l'argile verte

 

Véritable alliée des mamans, l’argile verte en poudre a une action désinfectante et calmante. Effectivement, elle est pratique pour soigner l’eczéma, les rougeurs, les petits boutons qui démangent ainsi que les petites plaies. Il peut aussi servir de servir de substitue au talc pour les soins des bébés lors des rougeurs ou irritations du fessier.

L’argile verte est un produit miraculeux permettant souvent d’éviter de lourds traitements et contraignants pour les tout-petits. Si les signes persistent, consultez tout de suite un médecin !