Hypersexualité : quand la sexualité est perçue comme une maladie !

Hypersexualité : quand la sexualité est perçue comme une maladie

 

“Obsédé sexuel, sex addict, nymphomane… Nombreux sont les termes pour qualifier les personnes souffrant d’hypersexualité. Touchant particulièrement les hommes, ce trouble est ce que les spécialistes appellent une exacerbation de la pulsion sexuelle. Si elle n’est pas soignée, la sexualité compulsive peut avoir de graves répercussions sur la vie de l’hypersexuel. Pour en venir à bout, il faut solliciter l’aide d’un psychiatre ou se faire assister dans des groupes de soutien.”

 

Également appelée sexualité compulsive, l’hypersexualité concerne autant les hommes (satyrisme) que les femmes (nymphomanie). C’est une obsession qui se traduit par une recherche persistante et continue de la jouissance sexuelle. Dans la vie de l’hypersexuel, la libido occupe tellement de place que cela provoque des effets néfastes dans tous les domaines.

 

C’est quoi l’hypersexualité ?

 

hypersexualité

 

Le terme hypersexualité fut utilisé pour remplacer les notions de satyrisme et de nymphomanie au début du XXIe siècle. Très spécifique, elle se traduit par une libido excessive accompagnée d’idées obnubilées autour de la sexualité. C’est un trouble du comportement où le sexe apparaît comme étant une manière d’apaiser son anxiété profonde. Il s’agit d’hypersexualité dès que la conduite sexuelle adoptée a des impacts négatifs sur le domaine social. En effet, l’hypersexuel est capable de mettre en danger sa vie rien dans le seul but d’assouvir son envie sexuelle.

L’hypersexualité provoque un sentiment d’insatisfaction permanente. Toujours en manque, l’hypersexuel veut toujours avoir plus de plaisir sexuel et ce besoin ne s’arrête jamais. La fréquence et le nombre de rapports deviennent de plus en plus importants que cela influe sur sa vie quotidienne. Au-delà de la fréquence et du nombre de rapports, c’est l’importance de cette obsession sur la vie quotidienne qui inquiète vraiment. D’ailleurs, une souffrance psychique telle la dépression ou les addictions sont très fréquentes.

 

Différents symptômes de la sexualité compulsive

 

sexualité compulsive

 

Véritable trouble psychologique, l’hypersexualité provoque une souffrance importante sur le plan psychique. Cela a automatiquement des conséquences néfastes sur la vie de tous les jours et les relations sociales. Cette obsession se traduit par :

  • Une monomanie de la jouissance sexuelle ;
  • Des actes compulsifs à effectuer un acte sexuel (masturbatoire ou avec un seul ou de nombreux partenaires) ;
  • Un désir insatiable de sexe ;
  • Un sentiment d’insatisfaction malgré la multiplication des relations ;
  • Une envie irrésistible de faire l’amour bien qu’il y ait des conséquences négatives ;
  • Une souffrance morale et émotionnelle ;
  • Des actes sexuels sans motivation rationnelle claire, incontrôlables et répétés ;
  • De graves impacts sur le plan financier, professionnel, personnel, familial, et médical ;
  • Un sentiment de culpabilité et de honte.

Afin de conclure à une hypersexualité, il faut que la durée du comportement soit assez longue, un à plusieurs mois. Ce trouble ne doit cependant pas être lié à une prise de médicaments ou à une quelconque maladie.

 

Les causes possibles de l’hypersexualité

 

Causes possibles de l’hypersexualité

 

Nombreux sont les facteurs qui peuvent provoquer l’hypersexualité. C’est leur combinaison qui explique ce trouble comportemental.

1. Facteurs psychologiques

Le manque d’amour, la carence affective durant l’enfance peuvent être les principales origines de l’hypersexualité. La phase maniaque ou la dépression peuvent aussi être à l’origine de ce trouble comportemental.

2. Origines neurologiques

Un trouble fonctionnel du système limbique peut être à l’origine d’une sexualité excessive. Cela peut engendrer des préoccupations exagérées, des compulsions abusives ou du voyeurisme et de l’exhibitionnisme.

3. Causes environnementales

Une forte exposition à des sexualités déviantes ou à la pornographie peuvent causer l’hypersexualité. Il faut ajouter à cela les éléments psycho traumatiques comme les agressions sexuelles et les viols.

4. Facteurs hormonaux et médicamenteux

L’excès de testostérone peut être à l’origine de l’hypersexualité. Certains médicaments peuvent aussi provoquer ce trouble : traumatisme crânien, trouble bipolaire, schizophrénie, épilepsie, la prise de médicaments antiparkinsoniens…

 

Quelles sont les conséquences de ce trouble ?

 

Divorce

 

Les hypersexuels ressentent de la culpabilité et de la honte vis-à-vis de leur incapacité à se contrôler. Surtout quand ils connaissent les conséquences de leurs actes. Ces dernières sont nombreuses : négligence du partenaire, divorce, endettement (pornographie, prostitués, lignes téléphoniques…). Ils peuvent aussi attraper des maladies sexuellement transmissibles ou perdre leur emploi.

De plus, ils peuvent être engagés dans des relations sexuelles non tolérées par la société comme le frotteurisme, le voyeurisme ou l’exhibitionnisme. Les personnes souffrant d’hypersexualité risquent souvent de commettre des actes hautement criminels comme la pornographie infantile, le viol, la pédophilie ou l’inceste. Ainsi, ils encourent le risque de paraître en justice pour offenses sexuelles.

 

Est-ce que l’hypersexualité se soigne ?

 

hypersexualité se soigne

 

Pour un résultat efficace, il faut savoir de quel type d’hypersexualité souffre le patient. Il faut déterminer s’il souffre de paraphilie ou encore de troubles de contrôle d’impulsions non spécifiés. Le soin peut nécessiter le recours aux régulateurs de l’humeur, aux médicaments antidépresseurs. Dans les cas de viol ou de pédophilie, recourir à médicaments capables d’empêcher l’excitation sexuelle est obligatoire. Les techniques de renforcement négatif sont aussi très efficaces.

Différents groupes sont aussi créés afin d’aider les personnes souffrant d’hypersexualité. Sous forme de psychothérapie, ce principe est inspiré des alcooliques anonymes. Ces groupes sont constitués de personnes souffrant de dépendances sexuelles qui décident de partager leurs expériences.

L’anuptaphobie ou la phobie du solo à vie

L’anuptaphobie ou la phobie du solo à vie

“Est-ce que la simple idée de vous retrouver à nouveau célibataire vous effraye ? Etes-vous angoissée rien qu’en imaginant que vous finirez peut-être votre vie toute seule ? Se caractérisant par un grand sentiment d’abandon, cette phobie a un impact sur le plan psychique, comportemental et physique d’une personne. Pour vaincre sa peur de rester seul à vie, l’anuptaphobe devrait subir une psychothérapie.”

 

L’anuptaphobie est connue comme étant un syndrome lié à la peur constante de ne jamais rencontrer le conjoint idéal. Cette phobie se manifeste par un sentiment de solitude et d’abandon et se caractérise par une dépendance d’ordre sexuel ou affectif. L’anuptaphobe peut gagner une personne célibataire ou mariée.

 

L’anuptaphobie, c’est quoi exactement ?

 

L’anuptaphobie

 

Il s’agit d’anuptaphobie lorsqu’une personne ressent une peur irrationnelle de se retrouver seule sans conjoint. Cette attitude se traduit généralement par une crainte pathologique d’être abandonnée et de rester célibataire à vie.

Dans certaine situation, il est possible que l’anuptaphobe soit en couple. L’unique raison pour laquelle la personne reste avec son partenaire est qu’elle ne veut surtout pas rester seule. Cela malgré le fait que son conjoint ne lui convient pas. Si c’est votre cas, mieux vaut être mal accompagnée que seule. Célibataire, l’anuptaphobe peut passer des heures sur les sites de rencontre pour trouver l’âme sœur. Associée à l’enfance, cette pathologie touche en général la gent féminine. Par ailleurs, cette phobie est qualifiée comme étant la source d’une dépendance au sexe.

 

Les facteurs principaux de l’anuptaphobie

 

Les facteurs principaux de l’anuptaphobie

 

L’anuptaphobie ou la crainte excessive de la solitude est un comportement qui évolue depuis l’enfance. Cette phobie a un lien avec une anxiété de séparation causée par l’absence de l’un ou des deux parents. C’est le résultat d’un sentiment d’incompréhension ou de rejet qui se développe chez l’enfant. Cependant, cette appréhension peut être éludée si les proches ou les parents tissent un bon lien avec l’enfant.

En général, l’anuptaphobie concerne les individus qui supportent mal le fait de vivre seul. Ce comportement est provoqué par un manque affectif. Dans certain cas, ce type de trouble peut provenir d’une séparation douloureuse dès le plus jeune âge. Dans d’autres cas, il peut être déclenché par un choc subi suite à un abandon psychique ou physique. De ce fait, être seul devient automatiquement source de douleur, d’où le besoin d’amour et de présence des autres. Sachez que le facteur principal de l’anuptaphobie est la pression sociale exercée principalement sur les femmes. La société ne cesse d’associer la femme célibataire de désorientée et de triste.

 

Manifestation de cette phobie

 

Manifestation de cette phobie

 

Du point de vue physique, l’anuptaphobie se présente comme étant un état d’assuétude. En effet, l’anuptaphobe recherche continuellement de la compagnie. Pour elle, le fait de rester toute seule engendre un sentiment d’inconfort. Dans les cas d’anuptaphobie les plus extrêmes, les idées peuvent devenir très confuses rapidement. Alors, l’anuptaphobe agit de manière inconsidérée et prend même des décisions à la va-vite afin de ne pas se retrouver seul(e).

Sur le plan psychique, cette phobie de la solitude se manifeste par une peur irrationnelle de la solitude. Le sujet est en quête continuelle d’une relation pour se sentir en sécurité. La peur de se sentir seul est tellement notoire chez l’anuptaphobe qu’il se dit qu’il finira sa vie en célibat. Donc, l’individu vit une phobie éternelle d’abandon se traduisant par des angoisses.

 

Les conséquences comportementales, psychologiques et physiques

 

Etre infidèles

 

La personne atteinte d’anuptaphobie est obnubilée par la relation amoureuse. C’est un individu qui demande en permanence à être compris et aimé. Pour cette personne, vivre seule est insupportable. Il se qualifie donc comme étant une mauvaise personne, laide et nulle. Ce qui provoque des sentiments de culpabilité et de dévalorisation continue de soi-même.

Il faut mentionner que certains anuptaphobes peuvent présenter des conduites sexuelles addictives. Selon eux, plus il y a de rapports sexuels, plus ils ont la sensation d’être aimés et d’aimer. Ce qui les pousse souvent à changer de compagnon ou à être infidèles.

 

Que faire pour traiter l’anuptaphobie ?

 

traiter l’anuptaphobie

 

Une psychothérapie est à envisager pour permettre à l’anuptaphobe de travailler sérieusement sur la base de sa phobie. Il faut donc une conscientisation sur la problématique de culpabilité et d’abandon. Ainsi, le traitement se focalisera sur les différents moyens de libérer la personne de ses craintes et angoisses.

A part la psychothérapie, la personne atteinte d’anuptaphobie doit apprendre à vivre toute seule. Pour cela, il devrait commencer par pratiquer en solo des activités, sortir en boite par exemple. Grâce à cette thérapie, elle apprendra peu à peu à aimer sa personne. Par la même occasion, elle commencera à avoir confiance en elle et à s’estimer.

4 conseils pour se réconcilier avec l’être cher après une dispute

“Au sein d’un couple, il y a beaucoup de choses auxquelles vous ne pouvez pas échapper comme les disputes par exemple. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, s’engueuler n’est pas toujours mauvais signes. En effet, la dispute est une façon un peu sonore de faire savoir à l’autre son ressenti et son désaccord. Il faut simplement trouver les bonnes solutions pour la résoudre.”

 

Au sein d’un couple, il est normal que des disputes surviennent. Malgré l’amour que les partenaires ressentent l’un pour l’autre, avoir des opinions différentes ou des désaccords fait partie de la vie à deux. L’essentiel est de comprendre le fond de ces altercations et de trouver des moyens pour les résoudre. Sachez que ces moments s’avérant un peu difficiles vous aideront à mûrir. Voici quelques conseils et trucs pour se réconcilier avec votre moitié.

 

1. S’accorder un temps de réflexion

 

S’accorder un temps de réflexion

 

Lorsqu’une dispute éclate au sein d’un couple, beaucoup de choses sont souvent dites, refoulées, exprimées et parfois ignorées. Pour éviter de détériorer la situation, il est essentiel de prendre le temps pour réfléchir. Ainsi, chacun doit se poser les bonnes questions et pensera au vrai message qu’il veut transmettre.

 

2. Se laisser un droit de parole

 

Se laisser un droit de parole

 

Pour résoudre une dispute et se raccommoder, exprimer ses sentiments est important. Alors, il faut écouter et comprendre son partenaire. Chaque partie devrait s’exprimer librement pour arriver à une réconciliation.

 

3. Parler dans un lieu calme et neutre

 

Parler dans un lieu calme et neutre

 

Pour entamer les discussions, il est conseillé de se retrouver dans un endroit neutre et paisible. Donc, vous devez vous éloigner des enfants, du travail, de la maison…

 

4. Reconnaître ses erreurs et placer sa fierté de côté

 

Reconnaître ses erreurs et placer sa fierté de côté

 

Pour arranger la situation dans un couple, assumer ses fautes est primordial. Il faut aussi mettre son orgueil de côté et ne pas se sentir blessé quand l’un ou l’autre fait des reproches. Sachez également que la dispute ne sera pas résolue si chacun n’est pas prêt à faire des concessions.

Si vous avez peur de discuter franchement des causes de la prise de bec, écrivez une lettre. Surprendre l’être cher peut aussi marque un point vers une réconciliation. Redoublez d’effort et offrez-lui un parfum, un bouquet de fleurs, un dîner aux chandelles… Bref, faites tout pour que votre couple soit heureux.

Homme et engagement

 

“Toujours d’accord pour un coup d’un soir mais lorsque la relation devient de plus en plus sérieuse, certains hommes partent vers une autre femme. Ce même scénario se reproduit toujours. Ainsi, vous vous demandez sûrement « Pourquoi est-ce que les hommes sont effrayés à l’idée de s’engager? Souvenir d’un passé d’une douloureux ou peur de perdre sa liberté, nombreuses peuvent-être les causes de cette situation.”

 

Parfois dans une relation de couple, tout va bien, jusqu’au moment où il arrive que les envies ne sont plus les mêmes…Il vous adore, mais ne veut pas s’engager ? Peur de souffrir à nouveau ou de perdre sa liberté, quelles en sont les raisons ?

 

Ne pensez pas que les hommes ne veulent pas s’engager !

 

Les hommes s’engagent autant que les femmes

 

Beaucoup de femmes pensent que chaque homme qu’elles rencontrent est horrifié à l’idée de s’engager. En effet, selon elles, les hommes veulent s’enfuir dès qu’ils entendent la phrase « Je pense que tu devrais rencontrer mes parents ». Mise à part les 20% qui sont phobiques à l’engagement, les hommes s’engagent autant que les femmes. Sachez que plusieurs femmes ont aussi peur à l’idée de vivre en couple avec quelqu’un.

Lorsque que votre amoureux ne pas s’engager avec vous, ce n’est pas forcément un « mec typique ». Il faut savoir que nombreuses sont les raisons de cette frayeur. Parmi elles, un manque d’expérience ou encore une peine qu’il a vécu lors d’une ancienne relation.

Comment faire pour dompter un homme macho et jaloux ?

“Parce que votre homme est trop macho et trop jaloux, vous pensez que, pour harmoniser votre couple, vous êtes obligée de consulter un spécialiste ! Essayez d’abord ces 10 astuces et vous comprendrez à quel point votre homme a changé…”

Si on regarde à travers son aspect extérieur, votre homme a l’air parfait. Et pourtant, ses caractères machistes rendent parfois votre vie de couple insupportable. Les 10 astuces ci-dessous vous aideront certainement à rendre votre amoureux macho doux et agréable.

 

Faites qu’il reprenne confiance en vous

 

Certains hommes sont paranoïaques et trouvent toujours quelque chose de méfiant chez sa partenaire. Pour y remédier, il faut être détendue avec lui afin qu’il reprenne confiance en vous mais sans trop le gâter quand même. Au contraire, soyez franche et honnête, sans tourner autour du pot, quand vous parlez avec lui.

 

Lui prouver votre intelligence

Homme machoSi votre homme fait partie de ceux qui pensent qu’ils sont plus intelligents que les femmes, présentez-lui les statistiques pour qu’il ne se doute plus de vos capacités, que soit au niveau intellectuel ou dans vos quotidiens.

 

Par exemple : prouvez-lui que les femmes ne sont pas forcément mauvaises au volant comme il le pense. Rappelez-lui également les statistiques des résultats de Bac : 82 % des filles ont réussi contre 78 % pour les garçons. Demandez-lui également, pourquoi La Compagnie des femmes ou 3A Madame préfèrent assurer les femmes. Et enfin, si nécessaire, faites un test QI ensemble.

 

N’arrêtez pas de le surprendre

 

Vous remarquez que votre homme ne vous complimente jamais ? C’est parce qu’il ne sait pas exposer ses sentiments. La solution ? Il faut l’épater !

Quoique vous fassiez, même si c’est pour lui faire une faveur, il ne vous acclame pas. Il faut faire tout pour qu’il avoue que vous êtes douée. Par exemple : demandez à votre meilleur ami de vous complimenter devant lui. Vous verrez qu’après cela, il n’arrêtera plus de vous faire des éloges pour toutes les bonnes choses que vous ferez.

 

Faites-le participer aux tâches ménagères

 

En restant sur le canapé pendant que vous faites le ménage, votre homme montre là qu’il est animé d’un égoïsme que vous devez combattre. Même s’il n’avait jamais participé aux tâches ménagères chez ses parents, faites-lui comprendre que ce n’est pas la même chose au sein d’un couple.

Commencez par des tâches plus simples au départ, comme le lavage de vitre par exemple. Puis, apprenez-lui à passer l’aspirateur. Après quelques semaines, il sera indépendant en cuisine en commençant par cuisiner des plats congelés. Il pourra aussi faire les courses, pourquoi pas sur le web pour débuter ?

 

Taches ménagères pour macho

Montrez-lui une certaine indépendance

 

Ne le laissez pas décider de tout ce que vous devriez faire dans votre couple, il est votre compagnon mais pas votre père.

Il veut même décider de ce que vous devez porter pour sortir avec lui, monopoliser la télé… Faites-lui comprendre qu’il y a une certaine limite à ne pas dépasser. Si vous persistez sur vos choix, votre Machoman ne s’imposera plus comme avant.

 

Sachez dire non à ses caprices

 

Votre chéri n’aime pas qu’on l’assiste parce qu’il croit savoir tout faire, dites-lui « non ». Faites-lui comprendre qu’il n’est plus un petit garçon et qu’il vit désormais une autre vie dans laquelle les hommes et les femmes ont des droits égaux. Quand il vous soumet quelque chose qui vous semble démesuré, regardez-lui de travers comme si vous ne comprenez pas ce qu’il est entrain de vous dire.

 

Demandez-lui des explications

Homme macho et jaloux

Si votre compagnon trouve toujours des choses négatives à dire sur les femmes, demandez-lui pourquoi cette réflexion mal placée !

 

Pourquoi il se sent libre et épanoui avec ses amis mais pas avec les femmes ? Quelle est la raison de cette haine envers la gente féminine ? Vous verrez qu’après toutes ces questions, même lui, il trouvera que c’est absurde.

N’acceptez pas ses scènes de jalousie

 

Il vous fait une scène de jalousie et ne fait confiance à aucun homme en pensant que tous les hommes vous courent après. Il a toujours des idées derrière la tête quand vous êtes face à un homme auquel il pense que vous faites des yeux doux. Refusez carrément une telle soumission, vous êtes libre de fréquenter qui vous voulez. Et démontrez-lui que selon une hypothèse récente, les hommes trop jaloux sont signes d’homosexualité refoulée.

 

Il faut savoir le diriger

 

Votre homme, en tant que chef de famille, prend trop en sérieux son rôle et n’aime pas que vous lui soumettiez quelque chose. Il n’aime pas non plus que vous lui répondiez quand vous vous disputez. Essayez de le manipuler et affirmez ce que vous avez dans le cœur à cette occasion.

 

Soyez séduisante et érotique avec lui

Pour séduisante un homme macho

Il n’aime pas trop faire des câlins parce qu’il ne sait pas exprimer son amour. Apprenez-lui à faire des jeux d’érotisme.

 

Généralement, le macho n’aime pas assister au cours d’éducation sexuelle. De ce fait, il ne sait pas montrer de la tendresse. Apprenez-lui à faire les préliminaires comme les caresses et les massages. Vous verrez que votre vie intime sera plus douce avec beaucoup plus de plaisir !

Le sentiment de jalousie : est-il une preuve d’amour ?

“La jalousie est un sentiment auquel on doit faire face. Mais notons à ce propos qu’il y a des limites à ne pas dépasser. Dans les prochaines lignes, découvrez comment les experts le perçoivent ainsi que les impacts qu’elle pourrait avoir dans un couple afin de pouvoir aborder les choses différemment.”

On dit souvent que la jalousie est un vilain défaut, c’est ce que le monde retient. Pour mieux préserver la relation amoureuse, il ne faut pas trop enfoncer le clou.

La jalousie est-elle un réflexe inné ou devient-on jaloux au fil du temps ?

Le gène de la jalousie n’a pas été encore identifié, mais dans tous les cas, ce genre de sentiment douloureux naît pendant l’enfance. Par exemple, à l’école, certains gamins peuvent être jaloux de leurs camarades parce que ces derniers possèdent de plus beaux cartables qu’eux. Ensuite, elle provoque un manque d’estime en soi qui fait croire que les autres sont mieux.

Marie Borrel, auteur de « 81 façons d’en finir avec la jalousie » (éditions Trédaniel), affirme que la jalousie n’a rien de commun avec la réalité des situations. Le plus souvent, c’est dans la petite enfance que commence la peur de perdre l’autre, dans un complexe d’Œdipe non soigné, une situation mal vécue avec la fratrie. Quand le petit est jaloux depuis son enfance, il le sera également dès qu’il sera adulte, peu importe la personne en face. La solution ne viendra donc pas de la personne qu’on aime.

Si vous trouvez que votre Jules se familiarise trop avec la voisine, ne lui faites pas une scène. Creusez plutôt le fond du problème, les causes des traumatismes précoces qui ont pu engendrer une crainte d’abandon, ou de la jalousie sentie à la naissance d’un petit frère ou petite sœur. La jalousie n’est donc pas une preuve d’amour mais plutôt une forme de manque d’amour en soi.

La jalousie

Et si on inversait la situation ? Si c’est l’autre qui est jaloux ?

Votre amoureux aime votre façon d’être coquine, plus féminine, à condition de l’être pour lui. Que vous soyez trop maquillée ou pas assez, star ou femme de chambre, il trouve toujours quelque chose à dire comme par exemple : « il m’énerve ce type qui mate ma nana ». La femme, dans cette situation ne sait plus sur quel pied danser et rassure juste son compagnon d’un regard ou d’un geste. Le mieux, c’est de le prendre en humour, sans trop se prendre la tête.

Vous vous posez la question, comment vous allez vous comporter avec un jaloux ? « Surtout, ne pas arrêter de vivre », affirme Marie Borrel. Si vous essayez tout le temps de rassurer, vous vous retrouverez ensuite dans un état de frustration constante, attachée, et ne serez plus en mesure de dire quoi que ce soit. De plus quoi que vous fassiez, un jaloux n’est jamais rassuré.

L’auteur de la “Danse du couple” (éditions Hachette), le psychiatre Dr Serge Hefez, apprend : « Quand on aperçoit que l’autre est en train de nous enfermer, il faut dire stop très fermement ». Mais comment va-t-on y parvenir ? En lui proposant d’aller faire une consultation, seul ou accompagné, et en lui expliquant qu’on ne peut pas vivre dans cette situation, sous camisole psychologique.

Comment réveiller la relation ?

La jalousie

Il faut savoir vivre sans angoisse de perdre l’autre.

Anne, mariée depuis cinq ans confie que les scènes que lui fait subir son mari ne la dérangent pas. Il est toujours en déplacement et elle adore ses appels de l’étranger. « Comment va ton amant, chérie ? ». C’est la question qu’il me pose très souvent. Là, je lui réponds qu’il va bien, qu’il dort… mais j’arrête vite le jeu car je ne veux pas qu’Arthur commence à croire à l’histoire. Je le rassure et nous finissons par rire ! Jouer avec la jalousie en la formulant est une manière de la supprimer.

Le Dr Hefez confirme que « la jalousie peut être une preuve d’amour si elle est considérée comme un jeu ». Vous avez le droit de faire une scène si vous observez que votre partenaire s’est montré trop séducteur au cours d’une soirée par exemple. Même si on sent une sorte d’angoisse, on sait que c’est un jeu.

En faisant une scène, l’autre pourrait en déduire que vous le regardez, que votre relation est importante.

Jaloux et angoissant

Dans une vie de couple, on peut être jaloux aujourd’hui mais ce sera le tour de l’autre dans quelques jours.

Nadège s’amuse actuellement de la jalousie de son époux, même si elle avoue qu’au début, c’était elle la jalouse. Elle raconte que dès le moment de leur première installation, son mari Olivier lui a donné la permission de faire le tri dans ses affaires pendant qu’il partait travailler. Et c’est là qu’elle a découvert dans une boîte, des mots doux de ses ex ainsi que des préservatifs. Elle était très choquée. Durant un mois, quand il lui parlait de sortir avec ses copains, elle comptait en douce les préservatifs. Actuellement, cette histoire est derrière Nadège.

La jalousie

Marie Borrel rassure : « Il faut admettre que la jalousie et la souffrance qu’elle apporte ne règlent aucun problème, même quand on est réellement trahi par l’autre ». Et puis, ce n’est pas poli de fouiller les poches de l’autre. Que faire alors ? Selon Marie Borrel, il faut considérer que la jalousie est un phénomène dont les engrenages se trouvent à l’intérieur de soi. Lorsqu’on sent venir la crise, on peut choisir des techniques comportementales et de se dire : « Je piquerai ma crise quand j’aurai respiré dix fois ». Ou : « Je verrai si j’en ai encore envie, après une demi-heure de barbotage dans un bain chaud avec de l’huile essentielle de lavande ».

Le but, c’est de parvenir à en parler avec l’autre. En avouant ce que l’on ressent, quelque chose qui pourrait renforcer et maintenir la relation peut se créer.

Jaloux et agréable

Il arrive des fois où votre compagnon se montre très attentionné avec vous le dimanche parce que vous êtes sortie sans lui le samedi soir ! Ce n’est pas que cette situation l’incommode, mais il a juste envie de retrouver vos bras. Devant tout le monde, il est aux petits soins : vous n’avez même pas besoin de demander un verre et que voilà, il vous apporte une coupe de champagne. Il termine vos phrases avec une précision métronome. Il n’a pas honte de montrer aux autres hommes que vous êtes sa compagne.

En ce qui vous concerne, vous évaporez du Passage d’Enfer sur son oreiller, une façon pour vous de supprimer ses ex et les bimbos de ses fantasmes. Cette forme de jalousie est inoffensive, c’est juste pour marquer son territoire. L’important, c’est de ne pas mélanger marques et barbelés.

La jalousie

Bref, même si le plus souvent, la jalousie est très vilaine, il faut en discuter pour désamorcer la situation. La question qui se pose, c’est quand est-ce too much ? La réponse du Dr Hefez est la suivante : « ça devient un problème quand on perd la dimension du jeu pour entrer dans la conviction ». Il existe quand même un seuil à ne pas dépasser sinon la jalousie devient un réel obstacle dans la relation. Ensuite, il serait difficile de se communiquer, de s’entendre à cause du spectre de la jalousie qui a tout déformé. C’est-à-dire que, quels que soient nos actes, l’autre conclut que c’est une preuve de trahison.

Marie Borrel rassure que « le jaloux peut tout interpréter, y compris le cadeau ou la marque d’affection, comme un signe que quelque chose se passe dans son dos ».

Comment surmonter la baisse du désir au sein d’un couple ?

“Tracas quotidiens, emploi du temps, routine… Tous ces facteurs peuvent contribuer à la baisse du désir dans la vie sexuelle d’un couple. Pour y remédier, trouvez tous les moyens pour pimenter cette sexualité ou en parler directement avec votre partenaire.”

Au cours des premiers mois d’une nouvelle relation amoureuse, toutes les manières de séduction et les caresses règnent au sein du couple ; puis, accaparés par la routine de tous les jours, les petits problèmes du quotidien, un emploi du temps serré, les deux partenaires se laissent gagner par la routine et le désir commence à baisser… Mais comment surmonter cette situation ?

 

Osez prendre en main la situation

 

Baisse du désir ,relation amoureuse

 

Rester sans rien ne va pas arranger les choses. Au contraire, vous allez donner une chance à la monotonie de s’installer dans votre couple sans réagir au plus vite, dès les premiers signes.

Pour y parvenir, faites le nécessaire afin de retrouver votre intimité perdue. Pensez aux anciennes habitudes lors de votre première rencontre ou des premiers instants de votre vie de couple : lui tenir la main, des bisous… A vous de trouver tous les moyens pour recréer une ambiance chaleureuse et intime au sein de votre couple.

Et maintenant, passez aux actions qui pourraient allumer de nouveau le feu dans votre vie sexuelle : réalisez vos fantasmes, mettez des dessous sexy … Si vos avances ne séduisent pas votre partenaire, peut-être que quelque chose le bloque. Parlez-en ouvertement avec lui. Des soucis au travail, un problème financier ? Tout cela risque de faire baisser le désir au sein de votre couple !

Est-il possible d’aimer 2 hommes en même temps ?

“Voici les aveux de plusieurs femmes ayant eu une relation avec deux hommes à la fois. Des confidences qui pourront faire faire réfléchir certaines d’entre vous, surtout concernant votre perception d’une relation à deux.”

 

Notre conception de l’amour change déjà quand on éprouve des sentiments forts pour un homme. Mais qu’en est-il si on aime deux hommes en même temps ? Surement, cela peut nous mettre dans une situation délicate, surtout quand on doit choisir entre rester avec notre compagnon et choisir l’homme qui vient juste d’entrer notre vie !

 

La vie à deux est-elle faite pour toutes les femmes ?

 

On nous a toujours appris que pour être heureuse, une personne devra chercher et trouver sa moitié, celle qui lui est prédestinée pour être son âme soeur. Ce n’est pourtant pas le cas pour certaines femmes car même s’il elles ont prévu de construire leur vie avec une seule personne, elles peuvent agir autrement en cours de route.

Audrey, une femme de 27 ans à qui on a posé par exemple la question a confié que cela est imprévisible et que quand cela lui est arrivé, elle n’a pas su gérer la situation. Elle souligne aussi qu’elle est sûre et certaine d’aimer les deux hommes, même si elle reste très confuse. Mais même si tout n’est pas encore clair pour elle, Audrey prend la situation avec sourire et désinvolture !

Cela nous permet donc de dire que tout dépend de la femme concernée. Elle peut apprécier la vie de couple à deux comme elle peut préférer avoir deux hommes différents dans sa vie.

 

Le secret, nécessaire quand on fréquente deux hommes

 

Si avoir une relation amoureuse avec deux hommes est déjà un exploit, vivre deux passions en même temps relève de la prouesse. Cependant, si la situation se présente, vous n’aurez que deux options pour vous en sortir avec le minimum de dégâts. Soit vous n’en choisissez qu’un seul, soit garder les deux. Car oui, il est tout à fait possible d’aimer deux personnes en même temps même s’il est assez difficile de comparer l’intensité des sentiments.

Anita, 32 ans, a fait face, par exemple, à ce genre de situation. Elle a rencontré en effet Franck alors qu’elle sortait déjà avec Tony, 34 ans, et n’a pas voulu faire de choix. Cela fait donc près d’un an déjà qu’elle sort avec Franck pour qui elle éprouve un sentiment très fort, tout en aimant son compagnon Tony !
Pour éviter les complications, elle a bien sûr gardé cette relation secrète, car elle sait ce qui pourrait se passer si les deux hommes étaient au courant de la situation.

 

La vie à deux est-elle faite pour toutes les femmes ?

 

Pourquoi pas une relation honnête ?

 

Le cas de Mitia, 28 ans, est bien différent. Elle a avoué aux deux hommes avec qui elle est, qu’elle tenait à eux deux et que pour être avec elle, ils devront accepter la situation comme telle. Tout en souriant, elle a affirmé qu’elle était heureuse ainsi, et qu’elle avait la chance d’être avec deux hommes qui la comprennent. Bien évidemment, elle a connu des moments de doute avant d’en arriver là. Mais avec beaucoup de compréhension de la part de ses deux hommes et de la patience, elle a pu avoir ce qu’elle voulait. Par ailleurs, ses deux hommes ont pu surmonter leur appréhension avec le temps et malgré les frictions, ils ont pu continuer leur relation à « 3 » en toute sérénité !

 

Donc, faut-il choisir ou non ?

 

Selon l’avis de Ranja, 37 ans, il n’est pas du tout nécessaire de faire un choix entre les deux hommes, surtout dans l’immédiat. Elle incite les femmes à faire comme elle, en prenant le temps de bien réfléchir… car d’après elle, on regrettera amèrement les décisions prises à la hâte. Ranja affirme aussi que chaque femme est libre de ne pas faire de choix s’il leur faut deux hommes dans leur vie. “Il faut bien profiter de la vie car on ne vit qu’une seule fois”, ajoute-t-elle avec un sourire !

Pour conclure, évitez de vous emballer si un jour vous êtes confrontée à une telle situation et vous verrez que les choses se feront d’elles-mêmes…

Rêver d’infidélité, est-ce tromper ?

“Rêver d’infidélité peut arriver tout aussi bien aux femmes qu’aux hommes. De façon générale, il correspond à une frustration que l’on ressent dans sa vie réelle. Cette insatisfaction peut inciter inconsciemment à accepter le fait « d’aller voir ailleurs ». Pas obligatoirement conjugal, cet état d’esprit peut également être d’ordre professionnel ou voire même existentiel.”

 

Faire un rêve d’infidélité est souvent fait par les hommes et les femmes. De façon générale, il correspond à une frustration que l’on ressent dans sa vie réelle. Se traduisant par le fait d’accepter « d’aller voir ailleurs », cette insatisfaction personnelle n’est pas forcément conjugale. En effet, elle peut être d’ordre existentiel ou professionnel. Il est essentiel de connaître ce que le mot infidèle veut dire. Et cette interrogation ne doit pas se limiter au point de vue sexuel mais par rapport à nos schémas hérités de l’enfance.

 

Pourquoi rêve t-on en général ?

 

Pourquoi rêvons-nous ? Telle est la question que chacun se pose. Tous les jours, face aux péripéties de la vie, nous profitons, nous ressentons de la souffrance. Notre inconscient capte des renseignements qui nous poussent à se questionner sur notre existence. Des scénarios primitifs de notre relation avec nos parents ou avec nos frères et sœurs se rejouent quotidiennement.

 

Les rêves : une œuvre de notre inconscience

 

Rêver d’infidélité

 

C’est le fruit de notre inconscient qui se manifeste par le rêve. Ce dernier qui est construit à partir d’un mot, d’une phrase ou d’un personnage est lié à ce que l’on vit au quotidien. Créer de toutes pièces à partir d’un mot, d’un personnage ou d’une phrase, les rêves sont liés aux événements qu’une personne vient de vivre. Mais, ils peuvent aussi correspondre à ceux à quoi nous renvoient ces situations.

 

Rêver d’infidélité ou de sexualité, c’est s’interroger sur soi-même

 

Nos rêves peuvent parler d’infidélité, angoisse de mort, notre place vis-à-vis l’autre, ou encore de notre impuissance ou pouvoir. Quoi qu’il en soit, rêver de sexualité ou d’infidélité n’est nullement pas tromper l’autre. Mais c’est se questionner sur notre position en tant qu’humain. Donc, il ne faut jamais interpréter un rêve au premier degré. Car ce serait passer à côté de ce que son message veut dire.

Six avantages dans la vie de couple

“La vie de couple nous fait du bien tant mentalement que physiquement. Vivre à deux apporte beaucoup d’avantages. Et si vous êtes encore célibataire, vous aurez six raisons de changer d’avis.Vous pouvez comprendre dans cet article qu’être en couple peut vous apporter des bienfaits.”

 

Selon plusieurs études, la vie de couple nous procure de nombreux avantages. Cela aurait une influence positive sur notre santé physique et mentale et permettrait même d’allonger notre durée de vie. Si vous n’êtes pas encore convaincu, les arguments suivants pourraient faciliter votre décision !

 

Moins de soucis psychologiques quand on est en couple

 

Moins soucis psychologiques

 

L’Université de San Francisco et de Californie ont mené une étude sur 47 000 personnes célibataires ou en couple ayant des orientations sexuelles différentes. Les résultats sont sans équivoque et ont montré qu’être en couple serait bénéfique sur la santé mentale. Ceux qui vivent en couple sont moins confrontés aux problèmes psychologiques et psychiatriques.

 

Plus de résistance aux maladies et moins de stress

 

La production de cortisol, l’hormone responsable du stress, diminue quand on vit en couple. Le stress, un état nuisible à la santé aussi bien mentale que physique. La diminution de cortisol optimise les défenses immunitaires et réduit automatiquement les risques de maladie.

 

Evitez les dépressions en étant en couple

 

La depression

 

Les couples épanouies sont généralement moins sensibles à la dépression. En effet, une personne serait moins sujette à la dépression si elle vit une relation de couple, car celle-ci lui pourvoit un bien-être qui la rendra plus heureuse. Par contre, des risques de dépression peuvent survenir pour les relations de couple conflictuelles.

 

Optez pour une vie plus saine

 

L’effet que nous apporte une relation de couple est impressionnant car elle nous motive à choisir un mode de nutrition plus sain et à réaliser plus d’activités physiques. Aussi, le soutien de l’autre dans une vie de couple permet d’alimenter cette motivation à vivre plus sainement et à prendre soin de soi. En revanche, les célibataires sont moins motivés et sont plus attirés par la malbouffe.

 

Risque de crises cardiaques réduit

 

Moins crise cardiaques

 

Les célibataires sont plus sujets aux problèmes cardiaques que les personnes en couple, d’après une étude finlandaise. Ce constat est relatif à la baisse du stress examinée chez des individus en couple et vivant une relation épanouie.

 

Une vie plus longue

 

Comme indiqué ci-dessus, être en couple offre de nombreux avantages qui permettent d’allonger l’espérance de vie. Moins de stress, un mode de vie plus sain, un état psychologique serein et bien d’autres… Tous ces bienfaits font qu’en général, les personnes en couple vivent plus longtemps que les célibataires. Bien évidemment, cela n’est valable que pour les relations de couple harmonieuses, à l’inverse des couples en perpétuel conflit. De ce fait, si le célibat vous manque, vous savez maintenant que votre compagnon peut non seulement vous permettre d’être en bonne santé et de vivre le bonheur mais aussi d’avoir une espérance de vie plus longue !