Vivement, les préservatifs du futur

“La “capote anglaise” commence à se faire vieille. Mais bientôt, elle aura des successeurs, qui vont pallier ses défauts et lui rajouter d’autres fonctionnalités. Détectrice de MST, sous forme de spray, ultra souple pour un effet seconde peau, auto lubrificatrice et à viagra, les chercheurs rivalisent d’ingéniosité pour réinventer le traditionnel préservatif !”

 

Ces dernières années, de plus en plus de chercheurs se penchent sur l’élaboration de nouvelles formes de préservatifs, le but étant de proposer de meilleures alternatives à la capote que l’on connaît et jugée négativement par beaucoup, surtout par les jeunes qui la trouvent contraignante. Si elles aboutissent, ces nouvelles avancées permettront peut-être de jeter enfin aux oubliettes les fameuses “capotes anglaises” que beaucoup n’ont “de choix” que d’utiliser…

 

Le préservatif en spray : un pschitt et vous voilà protégé !

 

Un préservatif qui se pulvérise, voilà l’idée géniale d’une certaine Michele Chu, étudiante de la faculté Pratt Institute à New York. Baptisée Girlplay, sa trouvaille semble fonctionner mais nécessite encore quelques ajustements au niveau de la protection aux infections sexuellement transmissibles. Pour le moment, la création de Michele Chu en est donc encore à l’état de prototype. Mais si celle-ci venait à être validée, son latex qui se pulvérise servirait aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

 

Préservatif

Super invention mais non sans inconvénients

 

Michele Chu n’est en revanche pas la première à avoir imaginé et développé ce concept de protection pratique et simple fonctionnant par simple pschitt, à la manière d’un déodorant. Un chercheur allemand du nom de Jan Vinzenz Krause avait déjà proposé en 2006 le même genre de préservatif, mais le sien avait un bémol : il nécessitait un temps de séchage de 5 minutes avant de passer à l’acte. Il se pourrait que notre étudiante ait tenu compte de cette problématique et fait en sorte que son préservatif en spray ait un temps de séchage express !

 

Halte au risque de choper une MST grâce à un préservatif spécial !

 

Une capote qui détecte les maladies sexuellement transmissibles, vous en avez rêvé ? De jeunes ados l’ont créée ! Trois britanniques âgés seulement de 13 et 14 ans sont parvenus à mettre au point des capotes qui changent de couleur lorsqu’elles sont en contact avec une MST : celles-ci se colorent en bleu pour la syphillis, jaune pour l’herpès, vert pour le chlamydia et violet pour le papillomavirus. Les trois petits génies ont reçu le premier prix du concours « Teen Tech 2015 » pour leur invention qui en est encore au stade d’ébauche.

Toutefois, il est clair qu’avec leur préservatif, on aura une certaine impression de passer un test de dépistage, ce qui n’est pas vraiment judicieux au moment d’une relation intime. De plus, il suscite des réserves : on ne peut déterminer lequel des partenaires est le porteur de la maladie si le préservatif venait à se colorer… Et en cas de nombreuses infections, sera-t-il capable de les détecter toutes, ou alors combien d’entre elles ? Et pire, s’il ne se colorait pas ?

 

Préservatif

Un préservatif avec lubrification et Viagra et hop, place à l’action !

 

S’axant sur le confort d’utilisation et non sur le côté intelligent, des chercheurs australiens financés par la Fondation Bill et Melinda Gates ont réussi à mettre au point une capote en hydrogel dont la sensation de la matière ressemble fortement à celle des lentilles de contact pour les yeux, en ayant ainsi, un effet “seconde peau”. Et ce n’est pas tout : pour rendre service aux partenaires sexuels, ces inventeurs doués ont réussi à faire s’autolubrifier leur capote et lui faire délivrer automatiquement des doses de viagra lors des ébats.

 

Une capote qui fusionne avec le corps pour un max de sensations !

 

Encore plus original, l’Origami Condom a été conçu pour épouser parfaitement les mouvements des corps. Cette prouesse vient de sa matière en silicone extrêmement souple. Cette capote se décline pour les deux sexes, et possède même une version dédiée aux rapports par voie anale. Toutefois, l’usage d’un préservatif “normal”, avec l’utilisation d’un lubrifiant à base d’eau, convient déjà pour ce type de rapport. Mais l’Origami Condom apparaît donc comme une alternative plus pratique !

 

Préservatif Origami Condom