Toutes les actualités et les conseils du couple sont les dossiers couple de LBC, votre amie ou grande sœur bienveillante (La Bonne Copine).

Nous traitons des cas de compatibilités amoureuses. Retrouver de nombreux conseils et astuces pour être le meilleur partenaire et construire un couple parfait (confiance, confidence, sens du compromis, patience et indulgence, intimité, encouragement et respect).

Que se passe-t-il vraiment dans la vie d’un couple ?

Les apparences sont souvent trompeuses et ne dévoilent par toute la complexité et les subtilités des histoires personnelles forcément singulières.
La relation entre deux êtres reste souvent opaque. LBC vous donne les clés d’un couple heureux tout simplement (tolérance, des valeurs communes, amitié, paroles partagées, entente sexuelle, projets et rêves en commun, vie ensemble, transformer votre amour)

La relation parfaite n’existe pas. Vous et votre partenaire avez les clefs pour savoir ce qui vous rend heureux et permettra de vous épanouir.

Hypersexualité : quand la sexualité est perçue comme une maladie !

Hypersexualité : quand la sexualité est perçue comme une maladie

 

“Obsédé sexuel, sex addict, nymphomane… Nombreux sont les termes pour qualifier les personnes souffrant d’hypersexualité. Touchant particulièrement les hommes, ce trouble est ce que les spécialistes appellent une exacerbation de la pulsion sexuelle. Si elle n’est pas soignée, la sexualité compulsive peut avoir de graves répercussions sur la vie de l’hypersexuel. Pour en venir à bout, il faut solliciter l’aide d’un psychiatre ou se faire assister dans des groupes de soutien.”

 

Également appelée sexualité compulsive, l’hypersexualité concerne autant les hommes (satyrisme) que les femmes (nymphomanie). C’est une obsession qui se traduit par une recherche persistante et continue de la jouissance sexuelle. Dans la vie de l’hypersexuel, la libido occupe tellement de place que cela provoque des effets néfastes dans tous les domaines.

 

C’est quoi l’hypersexualité ?

 

hypersexualité

 

Le terme hypersexualité fut utilisé pour remplacer les notions de satyrisme et de nymphomanie au début du XXIe siècle. Très spécifique, elle se traduit par une libido excessive accompagnée d’idées obnubilées autour de la sexualité. C’est un trouble du comportement où le sexe apparaît comme étant une manière d’apaiser son anxiété profonde. Il s’agit d’hypersexualité dès que la conduite sexuelle adoptée a des impacts négatifs sur le domaine social. En effet, l’hypersexuel est capable de mettre en danger sa vie rien dans le seul but d’assouvir son envie sexuelle.

L’hypersexualité provoque un sentiment d’insatisfaction permanente. Toujours en manque, l’hypersexuel veut toujours avoir plus de plaisir sexuel et ce besoin ne s’arrête jamais. La fréquence et le nombre de rapports deviennent de plus en plus importants que cela influe sur sa vie quotidienne. Au-delà de la fréquence et du nombre de rapports, c’est l’importance de cette obsession sur la vie quotidienne qui inquiète vraiment. D’ailleurs, une souffrance psychique telle la dépression ou les addictions sont très fréquentes.

 

Différents symptômes de la sexualité compulsive

 

sexualité compulsive

 

Véritable trouble psychologique, l’hypersexualité provoque une souffrance importante sur le plan psychique. Cela a automatiquement des conséquences néfastes sur la vie de tous les jours et les relations sociales. Cette obsession se traduit par :

  • Une monomanie de la jouissance sexuelle ;
  • Des actes compulsifs à effectuer un acte sexuel (masturbatoire ou avec un seul ou de nombreux partenaires) ;
  • Un désir insatiable de sexe ;
  • Un sentiment d’insatisfaction malgré la multiplication des relations ;
  • Une envie irrésistible de faire l’amour bien qu’il y ait des conséquences négatives ;
  • Une souffrance morale et émotionnelle ;
  • Des actes sexuels sans motivation rationnelle claire, incontrôlables et répétés ;
  • De graves impacts sur le plan financier, professionnel, personnel, familial, et médical ;
  • Un sentiment de culpabilité et de honte.

Afin de conclure à une hypersexualité, il faut que la durée du comportement soit assez longue, un à plusieurs mois. Ce trouble ne doit cependant pas être lié à une prise de médicaments ou à une quelconque maladie.

 

Les causes possibles de l’hypersexualité

 

Causes possibles de l’hypersexualité

 

Nombreux sont les facteurs qui peuvent provoquer l’hypersexualité. C’est leur combinaison qui explique ce trouble comportemental.

1. Facteurs psychologiques

Le manque d’amour, la carence affective durant l’enfance peuvent être les principales origines de l’hypersexualité. La phase maniaque ou la dépression peuvent aussi être à l’origine de ce trouble comportemental.

2. Origines neurologiques

Un trouble fonctionnel du système limbique peut être à l’origine d’une sexualité excessive. Cela peut engendrer des préoccupations exagérées, des compulsions abusives ou du voyeurisme et de l’exhibitionnisme.

3. Causes environnementales

Une forte exposition à des sexualités déviantes ou à la pornographie peuvent causer l’hypersexualité. Il faut ajouter à cela les éléments psycho traumatiques comme les agressions sexuelles et les viols.

4. Facteurs hormonaux et médicamenteux

L’excès de testostérone peut être à l’origine de l’hypersexualité. Certains médicaments peuvent aussi provoquer ce trouble : traumatisme crânien, trouble bipolaire, schizophrénie, épilepsie, la prise de médicaments antiparkinsoniens…

 

Quelles sont les conséquences de ce trouble ?

 

Divorce

 

Les hypersexuels ressentent de la culpabilité et de la honte vis-à-vis de leur incapacité à se contrôler. Surtout quand ils connaissent les conséquences de leurs actes. Ces dernières sont nombreuses : négligence du partenaire, divorce, endettement (pornographie, prostitués, lignes téléphoniques…). Ils peuvent aussi attraper des maladies sexuellement transmissibles ou perdre leur emploi.

De plus, ils peuvent être engagés dans des relations sexuelles non tolérées par la société comme le frotteurisme, le voyeurisme ou l’exhibitionnisme. Les personnes souffrant d’hypersexualité risquent souvent de commettre des actes hautement criminels comme la pornographie infantile, le viol, la pédophilie ou l’inceste. Ainsi, ils encourent le risque de paraître en justice pour offenses sexuelles.

 

Est-ce que l’hypersexualité se soigne ?

 

hypersexualité se soigne

 

Pour un résultat efficace, il faut savoir de quel type d’hypersexualité souffre le patient. Il faut déterminer s’il souffre de paraphilie ou encore de troubles de contrôle d’impulsions non spécifiés. Le soin peut nécessiter le recours aux régulateurs de l’humeur, aux médicaments antidépresseurs. Dans les cas de viol ou de pédophilie, recourir à médicaments capables d’empêcher l’excitation sexuelle est obligatoire. Les techniques de renforcement négatif sont aussi très efficaces.

Différents groupes sont aussi créés afin d’aider les personnes souffrant d’hypersexualité. Sous forme de psychothérapie, ce principe est inspiré des alcooliques anonymes. Ces groupes sont constitués de personnes souffrant de dépendances sexuelles qui décident de partager leurs expériences.

L’anuptaphobie ou la phobie du solo à vie

L’anuptaphobie ou la phobie du solo à vie

“Est-ce que la simple idée de vous retrouver à nouveau célibataire vous effraye ? Etes-vous angoissée rien qu’en imaginant que vous finirez peut-être votre vie toute seule ? Se caractérisant par un grand sentiment d’abandon, cette phobie a un impact sur le plan psychique, comportemental et physique d’une personne. Pour vaincre sa peur de rester seul à vie, l’anuptaphobe devrait subir une psychothérapie.”

 

L’anuptaphobie est connue comme étant un syndrome lié à la peur constante de ne jamais rencontrer le conjoint idéal. Cette phobie se manifeste par un sentiment de solitude et d’abandon et se caractérise par une dépendance d’ordre sexuel ou affectif. L’anuptaphobe peut gagner une personne célibataire ou mariée.

 

L’anuptaphobie, c’est quoi exactement ?

 

L’anuptaphobie

 

Il s’agit d’anuptaphobie lorsqu’une personne ressent une peur irrationnelle de se retrouver seule sans conjoint. Cette attitude se traduit généralement par une crainte pathologique d’être abandonnée et de rester célibataire à vie.

Dans certaine situation, il est possible que l’anuptaphobe soit en couple. L’unique raison pour laquelle la personne reste avec son partenaire est qu’elle ne veut surtout pas rester seule. Cela malgré le fait que son conjoint ne lui convient pas. Si c’est votre cas, mieux vaut être mal accompagnée que seule. Célibataire, l’anuptaphobe peut passer des heures sur les sites de rencontre pour trouver l’âme sœur. Associée à l’enfance, cette pathologie touche en général la gent féminine. Par ailleurs, cette phobie est qualifiée comme étant la source d’une dépendance au sexe.

 

Les facteurs principaux de l’anuptaphobie

 

Les facteurs principaux de l’anuptaphobie

 

L’anuptaphobie ou la crainte excessive de la solitude est un comportement qui évolue depuis l’enfance. Cette phobie a un lien avec une anxiété de séparation causée par l’absence de l’un ou des deux parents. C’est le résultat d’un sentiment d’incompréhension ou de rejet qui se développe chez l’enfant. Cependant, cette appréhension peut être éludée si les proches ou les parents tissent un bon lien avec l’enfant.

En général, l’anuptaphobie concerne les individus qui supportent mal le fait de vivre seul. Ce comportement est provoqué par un manque affectif. Dans certain cas, ce type de trouble peut provenir d’une séparation douloureuse dès le plus jeune âge. Dans d’autres cas, il peut être déclenché par un choc subi suite à un abandon psychique ou physique. De ce fait, être seul devient automatiquement source de douleur, d’où le besoin d’amour et de présence des autres. Sachez que le facteur principal de l’anuptaphobie est la pression sociale exercée principalement sur les femmes. La société ne cesse d’associer la femme célibataire de désorientée et de triste.

 

Manifestation de cette phobie

 

Manifestation de cette phobie

 

Du point de vue physique, l’anuptaphobie se présente comme étant un état d’assuétude. En effet, l’anuptaphobe recherche continuellement de la compagnie. Pour elle, le fait de rester toute seule engendre un sentiment d’inconfort. Dans les cas d’anuptaphobie les plus extrêmes, les idées peuvent devenir très confuses rapidement. Alors, l’anuptaphobe agit de manière inconsidérée et prend même des décisions à la va-vite afin de ne pas se retrouver seul(e).

Sur le plan psychique, cette phobie de la solitude se manifeste par une peur irrationnelle de la solitude. Le sujet est en quête continuelle d’une relation pour se sentir en sécurité. La peur de se sentir seul est tellement notoire chez l’anuptaphobe qu’il se dit qu’il finira sa vie en célibat. Donc, l’individu vit une phobie éternelle d’abandon se traduisant par des angoisses.

 

Les conséquences comportementales, psychologiques et physiques

 

Etre infidèles

 

La personne atteinte d’anuptaphobie est obnubilée par la relation amoureuse. C’est un individu qui demande en permanence à être compris et aimé. Pour cette personne, vivre seule est insupportable. Il se qualifie donc comme étant une mauvaise personne, laide et nulle. Ce qui provoque des sentiments de culpabilité et de dévalorisation continue de soi-même.

Il faut mentionner que certains anuptaphobes peuvent présenter des conduites sexuelles addictives. Selon eux, plus il y a de rapports sexuels, plus ils ont la sensation d’être aimés et d’aimer. Ce qui les pousse souvent à changer de compagnon ou à être infidèles.

 

Que faire pour traiter l’anuptaphobie ?

 

traiter l’anuptaphobie

 

Une psychothérapie est à envisager pour permettre à l’anuptaphobe de travailler sérieusement sur la base de sa phobie. Il faut donc une conscientisation sur la problématique de culpabilité et d’abandon. Ainsi, le traitement se focalisera sur les différents moyens de libérer la personne de ses craintes et angoisses.

A part la psychothérapie, la personne atteinte d’anuptaphobie doit apprendre à vivre toute seule. Pour cela, il devrait commencer par pratiquer en solo des activités, sortir en boite par exemple. Grâce à cette thérapie, elle apprendra peu à peu à aimer sa personne. Par la même occasion, elle commencera à avoir confiance en elle et à s’estimer.

Différence entre désir féminin et désir masculin

“Beaucoup de couples se demandent pourquoi leurs horloges sexuelles ne synchronisent pas, alors que l’amour est bien là ! Le couple trouve difficilement un terrain d’entente sensuel équilibré entre les attentes de l’un(e) et les envies de l’autre. Effectivement, le désir ne s’épanouit pas du tout de la même manière au féminin et au masculin et ce, ni dans le corps ni dans la tête !”

 

Il est bien connu que le désir est le principal moteur de la sexualité. Ce sentiment permet de faire la distinction entre un simple lien affectif et une relation amoureuse. Connu aussi sous le nom de « libido », il est sensible à des facteurs qui varient en fonction des individus : éducation, sentiment, fantasmes, mode de vie…

 

Influence des hormones sur le désir sexuel

 

Influence des hormones sur le désir sexuel

 

La testostérone est l’hormone du désir tant chez l’homme que chez la femme. Elle est secrétée par les testicules et les ovaires. Physiologiquement, la production de testostérone est plus faible chez le sexe féminin. Toutefois, cela ne veut pas pour autant dire que l’appétit sexuel est amoindri ! Il faut dire que par rapport au corps masculin, le corps féminin réagit aisément à cette hormone.

Chez la gente féminine, l’intensité du désir sexuel est également sous l’impact de la fluctuation hormonale. De ce fait, la libido est à son apogée au moment du pic d’œstrogène qui précède l’ovulation. Pareil pour les fluctuations hormonales se produisant au cours du cycle menstruel. Il faut noter que cette constatation n’est pas valable en cas de contraception. Par contre, après un accouchement, la libido diminue à cause de l’hormone anti-désir baptisée « prolactine ». Alors, comment surmonter la baisse du désir au sein d’un couple si le cas se présente.

 

Les facteurs d’ordre psychologique

 

Les facteurs d’ordre psychologique

 

La pression morale, les interdits religieux ou sociaux, la culture ainsi que l’éducation peuvent constituer des pressions morales importantes. Ce sont les femmes qui en sont les plus sensibles. En effet, elles ont tendance à cacher leurs désirs et envies. Par contre, les hommes arrivent parfaitement bien à séparer désir sexuel et sentiments. C’est pour cela qu’ils peuvent avoir une aventure d’un soir sans pour autant y accorder d’importance.

D’autre part, si ces dames priment l’envie, ces messieurs, quant à eux, cherchent à combler leur désir par la pulsion. De nombreux facteurs entre en jeu comme l’environnement (où), les préliminaires (câlins…) ou encore la situation.

 

Quand l’âge guide l’envie…

 

Quand l’âge guide l’envie…

 

La libido s’intensifie avec l’expérience et le temps chez la femme. En général, la maturité sexuelle féminine est à son summum aux alentours de 35 ans. Arrivée à la ménopause, le taux d’œstrogène régresse et les ovaires sécrètent moins de testostérone. Néanmoins, bien que le désir féminin soit motivé par divers facteurs psychologiques, celui-ci ne disparaît pas définitivement. Il faut remarquer que cette période marque souvent une renaissance du désir dans la vie d’une femme.

Concernant les hommes, le désir sexuel se manifeste à l’âge de puberté, lors des premières érections involontaires nocturnes ou encore les masturbations. Jusqu’à 50 ans, la libido est très développée, mais subit par la suite une diminution progressive. Ce phénomène est celui que les spécialistes qualifient d’andropause ou baisse du taux de testostérone.

 

Comment se mettre d’accord pour le moment ?

 

Comment se mettre d’accord pour le moment ?

 

Vous vous demandez parfois, pourquoi votre homme veut toujours faire l’amour le matin, alors que vous non ? Ne vous affolez pas parce que ce n’est pas dans le but de vous contrarier. Cette situation est due à un taux de testostérone qui atteint un pic de 30 % à leur réveil. Du côté des femmes, celles-ci ont besoin d’avoir un esprit libéré et de se sentir relaxées pour éprouver l’envie. Donc, le moment idéal pour elles est incontestablement le soir. Comme ça, elles oublient les soucis de bureau et les enfants sont tous au lit.

Les biorythmes interviennent également pour les saisons. Le désir de la femme augmente à l’arrivée du printemps car les œstrogènes sont en pic à ce moment. Quant aux hommes, l’envie sexuel intervient au début de l’été.

 

Essayer de trouver un bon terrain d’entente

 

Essayer de trouver un bon terrain d’entente

 

Quand l’un des partenaires ne ressent pas l’envie de faire l’amour, automatiquement, l’autre partie se sent mal aimé, rejeté ou pas désirable. Ce sentiment est normal. Afin d’éviter ce type de situation gênante, essayez de communiquer. Après avoir exprimé ses frustrations ainsi que ses sentiments, les partenaires peuvent à nouveau renouer les liens les unissant. Même si l’envie vous manque, n’hésitez surtout pas à vous forcer un peu au début. Il est évident que suite aux mots doux, les câlins et les tendresses, l’envie va s’éveiller spontanément.

Pour conclure, le désir masculin est alors vraiment capricieux, au féminin tout autant qu’au masculin. Pour réussir à préserver son couple, chacun des partenaires doit faire preuve de grande maturité. Tout faire pour dépasser sa frustration personnelle afin de pouvoir mieux comprendre l’autre !

Tout sur l’homme sagittaire et les femmes

“L’homme sagittaire est une personne qui aime conquérir les cœurs et sait prendre les devants en matière de séduction. Dès qu’il sait que sa promise a succombé, il est prêt à tout faire pour conserver le caractère excitant et aventurier de la relation. Ainsi, vous ne risquez jamais de vous ennuyer avec lui car c’est l’un des signes qui savent entretenir le mieux la passion des premiers temps !”

 

Né sous le signe astrologique du feu, l’homme Sagittaire a tout pour faire chavirer le cœur de ces dames. Né entre le 22 novembre et le 20 décembre, il est toujours de bonne humeur, honnête, spontané et direct. Avez-vous des sentiments pour un homme sagittaire ? Avec lui, attendez-vous alors à vivre de grandes aventures !

 

Le genre de femme qui fait chavirer son cœur

 

Le genre de femme qui fait chavirer son cœur

 

L’homme sagittaire craque plutôt pour les sportives qui sont capables de partir pour une grande randonnée en deux temps trois mouvements. En raison de son caractère aventurier, le sagittaire fantasme sur une fille qui n’a pas peur de dormir à la belle étoile. En quelques mots, il lui faut une compagne qui est bien dans sa tête. En effet, pour crapahuter derrière lui, il vaut mieux que la valise de cette dernière ne soit pas trop lourde à porter.

 

Le type de femmes qui le fait flipper

 

Le type de femmes qui le fait flipper

 

Les pimbêches qui font une poussée d’urticaire lorsqu’elles doivent sortir sans brushing ou s’évanouissent devant une araignée ne conviennent pas à l’homme sagittaire. C’est aussi mal barré avec les tristounettes obnubilées par leurs problèmes et qui ne sont même pas fichues de s’amuser. Pareil également pour mes râleuses avec lesquelles rien ne va jamais. Aucune chance aussi pour les obsédées sexuelles dont les revendications risquent de le bloquer.

 

Le profil type de la femme qu’il va épouser

 

Le profil type de la femme qu’il va épouser

 

L’homme sagittaire recherche une femme profondément honnête qui ne s’amusera ni avec ses sentiments ni avec les siens. Le petit plus : une culture certaine et un savoir-vivre irrépréhensible. Il faut aussi qu’elle soit suffisamment conformiste afin de comprendre que le sagittaire est plus bourgeois qu’il ne laisse paraître.

Faire l’amour, c’est bon pour la santé

“A part les sensations fortes qu’ils provoquent, les câlins sous la couette seraient aussi favorables pour la santé. L’acte sexuel permettrait d’accroître l’espérance de vie, préviendrait l’apparition de certains cancers et maladies cardiovasculaires. En effet, grâce à son action sur les muscles, le cœur, les hormones libérées, le plaisir sexuel agirait comme un antidote naturel. Sachez que la libido prolongerait la vie.”

 

Certaines personnes disent souvent que les bonnes choses nuisent à la santé. C’est peut-être vrai, mais pour le cas des rapports sexuels, cette affirmation est fausse. En plus d’apporter du plaisir, faire l’amour permet également de maintenir en forme l’organisme. Effectivement, l’acte sexuel ne nous apporte pas seulement du plaisir mais, nous permet également de nous maintenir en forme et avoir une durée de vie plus longue.

 

Excitation rime avec oxygénation

 

Excitation rime avec oxygénation

 

Durant les petits câlins sous la couette, le corps secrète beaucoup d’endorphine (hormone du plaisir). Plus la stimulation monte, plus l’afflux de sang reçu par le vagin est important, d’où un meilleur apport en oxygène. Faire l’amour régulièrement empêche aussi l’appareil génital féminin de se rétracter.

 

Entretien et confort

 

Entretien et confort

 

Pour votre santé, l’entretien est important. Un cold cream à base d’acide hyaluronique (idéal pour contrer le vieillissement) et avec une action hydratant-lubrifiant est idéal pour prendre soin des petites lèvres.

 

C’est excellent pour le cœur

 

C'est excellent pour le cœur

 

Les activités sexuelles ont aussi des effets bénéfiques sur le rythme cardiaque. Si elles sont régulières, elles protègeront le cœur et réduiront les risques d’infarctus.

 

Le sexe est meilleur pour la ligne

 

Le sexe est meilleur pour la ligne

 

Faire l’amour nécessite un véritable effort physique. A ce effet, l’acte sexuel permet de brûler les calories. Cependant, le nombre de calories brûlées dépend de l’intensité des ébats sexuels. C’est également une manière de se muscler, au niveau des fesses, des abdominaux et des cuisses.

 

L’amour active la circulation sanguine

 

L'amour active la circulation sanguine

 

De nombreuses études scientifiques ont démontré que les risques de maladies cardiovasculaires baissent quand la fréquence des ébats sexuels augmente. Effectivement, le sexe permet de stimuler la circulation sanguine. Cela fait aussi travailler le muscle du cœur tout en augmentant les pulsations cardiaques.

4 conseils pour se réconcilier avec l’être cher après une dispute

“Au sein d’un couple, il y a beaucoup de choses auxquelles vous ne pouvez pas échapper comme les disputes par exemple. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, s’engueuler n’est pas toujours mauvais signes. En effet, la dispute est une façon un peu sonore de faire savoir à l’autre son ressenti et son désaccord. Il faut simplement trouver les bonnes solutions pour la résoudre.”

 

Au sein d’un couple, il est normal que des disputes surviennent. Malgré l’amour que les partenaires ressentent l’un pour l’autre, avoir des opinions différentes ou des désaccords fait partie de la vie à deux. L’essentiel est de comprendre le fond de ces altercations et de trouver des moyens pour les résoudre. Sachez que ces moments s’avérant un peu difficiles vous aideront à mûrir. Voici quelques conseils et trucs pour se réconcilier avec votre moitié.

 

1. S’accorder un temps de réflexion

 

S’accorder un temps de réflexion

 

Lorsqu’une dispute éclate au sein d’un couple, beaucoup de choses sont souvent dites, refoulées, exprimées et parfois ignorées. Pour éviter de détériorer la situation, il est essentiel de prendre le temps pour réfléchir. Ainsi, chacun doit se poser les bonnes questions et pensera au vrai message qu’il veut transmettre.

 

2. Se laisser un droit de parole

 

Se laisser un droit de parole

 

Pour résoudre une dispute et se raccommoder, exprimer ses sentiments est important. Alors, il faut écouter et comprendre son partenaire. Chaque partie devrait s’exprimer librement pour arriver à une réconciliation.

 

3. Parler dans un lieu calme et neutre

 

Parler dans un lieu calme et neutre

 

Pour entamer les discussions, il est conseillé de se retrouver dans un endroit neutre et paisible. Donc, vous devez vous éloigner des enfants, du travail, de la maison…

 

4. Reconnaître ses erreurs et placer sa fierté de côté

 

Reconnaître ses erreurs et placer sa fierté de côté

 

Pour arranger la situation dans un couple, assumer ses fautes est primordial. Il faut aussi mettre son orgueil de côté et ne pas se sentir blessé quand l’un ou l’autre fait des reproches. Sachez également que la dispute ne sera pas résolue si chacun n’est pas prêt à faire des concessions.

Si vous avez peur de discuter franchement des causes de la prise de bec, écrivez une lettre. Surprendre l’être cher peut aussi marque un point vers une réconciliation. Redoublez d’effort et offrez-lui un parfum, un bouquet de fleurs, un dîner aux chandelles… Bref, faites tout pour que votre couple soit heureux.

Homme et engagement

 

“Toujours d’accord pour un coup d’un soir mais lorsque la relation devient de plus en plus sérieuse, certains hommes partent vers une autre femme. Ce même scénario se reproduit toujours. Ainsi, vous vous demandez sûrement « Pourquoi est-ce que les hommes sont effrayés à l’idée de s’engager? Souvenir d’un passé d’une douloureux ou peur de perdre sa liberté, nombreuses peuvent-être les causes de cette situation.”

 

Parfois dans une relation de couple, tout va bien, jusqu’au moment où il arrive que les envies ne sont plus les mêmes…Il vous adore, mais ne veut pas s’engager ? Peur de souffrir à nouveau ou de perdre sa liberté, quelles en sont les raisons ?

 

Ne pensez pas que les hommes ne veulent pas s’engager !

 

Les hommes s’engagent autant que les femmes

 

Beaucoup de femmes pensent que chaque homme qu’elles rencontrent est horrifié à l’idée de s’engager. En effet, selon elles, les hommes veulent s’enfuir dès qu’ils entendent la phrase « Je pense que tu devrais rencontrer mes parents ». Mise à part les 20% qui sont phobiques à l’engagement, les hommes s’engagent autant que les femmes. Sachez que plusieurs femmes ont aussi peur à l’idée de vivre en couple avec quelqu’un.

Lorsque que votre amoureux ne pas s’engager avec vous, ce n’est pas forcément un « mec typique ». Il faut savoir que nombreuses sont les raisons de cette frayeur. Parmi elles, un manque d’expérience ou encore une peine qu’il a vécu lors d’une ancienne relation.

,

Glamour, sexy ou vulgaire… Comment les distinguer ?

 

“Actuellement, avec les évolutions qui se manifestent partout dans le monde, les gens cherchent à se distinguer des autres, notamment les femmes. Pourtant, dans la plupart des cas, elles ne savent plus où se donner la tête et confondent ce qu’est être « sexy, glamour ou vulgaire ». Les lignes suivantes vous rapportent les détails sur ce sujet pour informer les lectrices de l’allure qui correspond au mieux à la « féminité ».”

 

C’est notre façon de se comporter et de s’habiller qui met en valeur la séduction en nous. Parfois, on confond « être sexy » et « être vulgaire » et quand on est « glamour », on oublie souvent notre côté sexy. Voici quelques astuces et quelques techniques pour réveiller notre féminité.

 

Sexy de la tête aux pieds

 

femme sexy

Le but c’est d’avoir une allure sexy sans trop se dévoiler. On peut être sexy en portant des choses simples comme une silhouette petit haut avec une fine bretelle, une jupe aux genoux, des mules et des fins bracelets. Les décolletés s’imposent si elles ne montrent pas toute la partie du ventre. Cette allure à la fois simple et sexy donne plus de féminité à une femme. Même en disposant de belles paires de seins et de popotins, il est préférable de ne pas trop miser dessus pour se montrer sexy, mais plutôt sur le raffinement et la sophistication pour être inaccessible. Pour être sexy, ce n’est pas obligatoire d’être très mince. Il faut juste que le corps soit ferme et qu’on soit un peu musclée ou un peu enrobée.

Comment se comporter pour être sexy ?

La femme sexy aborde un rire doux, une voix tendre, des gestes attendrissants ainsi qu’un charme tranchant. Avec cette confiance en soi, elle n’a pas besoin de supplier les hommes pour être avec elle. La fille sexy ne s’habille pas comme des moines, ni avec des vieux peignoirs ou des habits décorés de chatons. Elle symbolise ce qu’est la féminité tout en restant délicate et soignée. Même avec des tenues considérées comme vulgaires pour les autres, sur elles, elles la rendent sexy. Les hommes adorent les femmes sexy parce qu’elles n’ont pas besoin de plusieurs tonnes de compliments pour savoir combien elles valent. Les femmes sexy sont fascinantes et épatent toujours les hommes.

 

Etre glamour à tout moment

 

Chemise femme glamour

La femme glamour se définit souvent comme une femme ayant plusieurs bijoux en or et d’habitude. On considère comme glamour les femmes stars, les top model ou celles qui se comportent comme telles. La femme glamour porte toujours des habits de la haute-couture. Mais cela ne l’empêche pas pour autant de faire la queue pour les soldes. Tout ce qu’elle porte ne lui donne pas l’air vulgaire.

 

Même en portant une tunique transparente par exemple, au lieu de la rendre vulgaire, celle-ci lui donne plutôt un air respecté. Elle ne dévoile jamais son ventre. Au contraire, elle s’oriente vers la féminité retro en portant des talons hauts avec des jupes dépassant les genoux, sans oublier les fourrures et les lunettes de soleil. Elle complète le tout avec son beau sourire montrant des dents bien alignées et un sac Fendi qui la mettent en valeur et la rendent unique.

Comment se comporter en étant glamour ?

La femme glamour a un sourire doux avec un caractère attendrissant. Lors d’une discussion ou un débat, elle préfère ne pas entrer dans les détails pour ne pas vexer certaines personnes. Elle n’aime pas s’exposer au soleil et faire des tâches ardues comme réparer une crevaison de pneu ou une fuite de piscine. Cependant, comme toute autre femme, elle peut être nerveuse. Elle aime aussi cacher des nourritures comme le sandwich-frites dans son placard. Il faut beaucoup de temps pour séduire une glamoureuse car elle a besoin de beaucoup d’attention et de preuve d’amour. Les hommes ont beaucoup d’estime pour les femmes glamour. Et la majorité d’entre eux ont même envie de vivre une histoire d’amour sérieuse avec elles.

 

Qu’est-ce qu’une allure vulgaire ?

 

Style vulgaire

Pour attirer l’attention des gens, certaines femmes font tout à leur guise même si cela les rendent vulgaires. Par exemple : des maquillages trop voyants, des déguisements inappropriés ou également des faux ongles vertigineux. C’est vrai, le string est sexy mais ce n’est pas la peine l’exhiber débordant le pantalon pour prouver aux gens qu’on est sexy. Il vaut mieux couvrir le string avec du tissu, que ce soit un short, un pantalon ou une jupe, ça reste toujours excitant. Trop montrer les dessous est absolument à éviter.

 

Le sex-symbol n’a rien de sexy mais plutôt de la vulgarité. Par exemple, des tenues trop moulantes, une allure absolue d’une poupée Barbie… Pas la peine aussi de porter des bijoux épais de toutes les couleurs… Dites adieu aux habits super-sexy avec des tissus brillants et des coupes hors du commun. Visitez les pages de magazines qui vous proposeront de nombreux styles en matière de tenues. Aussi la façon de se maquiller pour éviter de se montrer trop voyante tout en restant sexy et attirante. Les matières synthétiques, les vêtements en cuir, trop moulants, sont à utiliser avec modération pour éviter d’avoir l’air d’une vraie bimbo.

Le comportement vulgaire, comment il se manifeste ?

Même si une femme est charmante, tant qu’elle ne parle pas correctement. On ne voit plus ce charme mais son côté vulgaire. Par exemple, elle parle en faisant des bruits avec sa gomme à mâcher ou en utilisant des gros mots. Essayez de parler convenablement en faisant attention aux fautes de syntaxes. Les argots du genre « Sa meuf est relou » sont également à utiliser avec modération.

La société considère également comme vulgaire la femme qui dévoile trop sa vie intime ou celle qui parle trop de la sexualité. C’est également la même chose pour une femme qui séduit instantanément un homme qu’elle vient de rencontrer. Cette forme de séduction n’est pas encore acceptée en nous même si elle est très en vogue dans d’autres pays comme le Brésil et la Suède.

En adoptant une allure vulgaire, vous pourrez faire fuir les hommes en quelques minutes !

Comment faire pour dompter un homme macho et jaloux ?

“Parce que votre homme est trop macho et trop jaloux, vous pensez que, pour harmoniser votre couple, vous êtes obligée de consulter un spécialiste ! Essayez d’abord ces 10 astuces et vous comprendrez à quel point votre homme a changé…”

Si on regarde à travers son aspect extérieur, votre homme a l’air parfait. Et pourtant, ses caractères machistes rendent parfois votre vie de couple insupportable. Les 10 astuces ci-dessous vous aideront certainement à rendre votre amoureux macho doux et agréable.

 

Faites qu’il reprenne confiance en vous

 

Certains hommes sont paranoïaques et trouvent toujours quelque chose de méfiant chez sa partenaire. Pour y remédier, il faut être détendue avec lui afin qu’il reprenne confiance en vous mais sans trop le gâter quand même. Au contraire, soyez franche et honnête, sans tourner autour du pot, quand vous parlez avec lui.

 

Lui prouver votre intelligence

Homme machoSi votre homme fait partie de ceux qui pensent qu’ils sont plus intelligents que les femmes, présentez-lui les statistiques pour qu’il ne se doute plus de vos capacités, que soit au niveau intellectuel ou dans vos quotidiens.

 

Par exemple : prouvez-lui que les femmes ne sont pas forcément mauvaises au volant comme il le pense. Rappelez-lui également les statistiques des résultats de Bac : 82 % des filles ont réussi contre 78 % pour les garçons. Demandez-lui également, pourquoi La Compagnie des femmes ou 3A Madame préfèrent assurer les femmes. Et enfin, si nécessaire, faites un test QI ensemble.

 

N’arrêtez pas de le surprendre

 

Vous remarquez que votre homme ne vous complimente jamais ? C’est parce qu’il ne sait pas exposer ses sentiments. La solution ? Il faut l’épater !

Quoique vous fassiez, même si c’est pour lui faire une faveur, il ne vous acclame pas. Il faut faire tout pour qu’il avoue que vous êtes douée. Par exemple : demandez à votre meilleur ami de vous complimenter devant lui. Vous verrez qu’après cela, il n’arrêtera plus de vous faire des éloges pour toutes les bonnes choses que vous ferez.

 

Faites-le participer aux tâches ménagères

 

En restant sur le canapé pendant que vous faites le ménage, votre homme montre là qu’il est animé d’un égoïsme que vous devez combattre. Même s’il n’avait jamais participé aux tâches ménagères chez ses parents, faites-lui comprendre que ce n’est pas la même chose au sein d’un couple.

Commencez par des tâches plus simples au départ, comme le lavage de vitre par exemple. Puis, apprenez-lui à passer l’aspirateur. Après quelques semaines, il sera indépendant en cuisine en commençant par cuisiner des plats congelés. Il pourra aussi faire les courses, pourquoi pas sur le web pour débuter ?

 

Taches ménagères pour macho

Montrez-lui une certaine indépendance

 

Ne le laissez pas décider de tout ce que vous devriez faire dans votre couple, il est votre compagnon mais pas votre père.

Il veut même décider de ce que vous devez porter pour sortir avec lui, monopoliser la télé… Faites-lui comprendre qu’il y a une certaine limite à ne pas dépasser. Si vous persistez sur vos choix, votre Machoman ne s’imposera plus comme avant.

 

Sachez dire non à ses caprices

 

Votre chéri n’aime pas qu’on l’assiste parce qu’il croit savoir tout faire, dites-lui « non ». Faites-lui comprendre qu’il n’est plus un petit garçon et qu’il vit désormais une autre vie dans laquelle les hommes et les femmes ont des droits égaux. Quand il vous soumet quelque chose qui vous semble démesuré, regardez-lui de travers comme si vous ne comprenez pas ce qu’il est entrain de vous dire.

 

Demandez-lui des explications

Homme macho et jaloux

Si votre compagnon trouve toujours des choses négatives à dire sur les femmes, demandez-lui pourquoi cette réflexion mal placée !

 

Pourquoi il se sent libre et épanoui avec ses amis mais pas avec les femmes ? Quelle est la raison de cette haine envers la gente féminine ? Vous verrez qu’après toutes ces questions, même lui, il trouvera que c’est absurde.

N’acceptez pas ses scènes de jalousie

 

Il vous fait une scène de jalousie et ne fait confiance à aucun homme en pensant que tous les hommes vous courent après. Il a toujours des idées derrière la tête quand vous êtes face à un homme auquel il pense que vous faites des yeux doux. Refusez carrément une telle soumission, vous êtes libre de fréquenter qui vous voulez. Et démontrez-lui que selon une hypothèse récente, les hommes trop jaloux sont signes d’homosexualité refoulée.

 

Il faut savoir le diriger

 

Votre homme, en tant que chef de famille, prend trop en sérieux son rôle et n’aime pas que vous lui soumettiez quelque chose. Il n’aime pas non plus que vous lui répondiez quand vous vous disputez. Essayez de le manipuler et affirmez ce que vous avez dans le cœur à cette occasion.

 

Soyez séduisante et érotique avec lui

Pour séduisante un homme macho

Il n’aime pas trop faire des câlins parce qu’il ne sait pas exprimer son amour. Apprenez-lui à faire des jeux d’érotisme.

 

Généralement, le macho n’aime pas assister au cours d’éducation sexuelle. De ce fait, il ne sait pas montrer de la tendresse. Apprenez-lui à faire les préliminaires comme les caresses et les massages. Vous verrez que votre vie intime sera plus douce avec beaucoup plus de plaisir !

Le sentiment de jalousie : est-il une preuve d’amour ?

“La jalousie est un sentiment auquel on doit faire face. Mais notons à ce propos qu’il y a des limites à ne pas dépasser. Dans les prochaines lignes, découvrez comment les experts le perçoivent ainsi que les impacts qu’elle pourrait avoir dans un couple afin de pouvoir aborder les choses différemment.”

On dit souvent que la jalousie est un vilain défaut, c’est ce que le monde retient. Pour mieux préserver la relation amoureuse, il ne faut pas trop enfoncer le clou.

La jalousie est-elle un réflexe inné ou devient-on jaloux au fil du temps ?

Le gène de la jalousie n’a pas été encore identifié, mais dans tous les cas, ce genre de sentiment douloureux naît pendant l’enfance. Par exemple, à l’école, certains gamins peuvent être jaloux de leurs camarades parce que ces derniers possèdent de plus beaux cartables qu’eux. Ensuite, elle provoque un manque d’estime en soi qui fait croire que les autres sont mieux.

Marie Borrel, auteur de « 81 façons d’en finir avec la jalousie » (éditions Trédaniel), affirme que la jalousie n’a rien de commun avec la réalité des situations. Le plus souvent, c’est dans la petite enfance que commence la peur de perdre l’autre, dans un complexe d’Œdipe non soigné, une situation mal vécue avec la fratrie. Quand le petit est jaloux depuis son enfance, il le sera également dès qu’il sera adulte, peu importe la personne en face. La solution ne viendra donc pas de la personne qu’on aime.

Si vous trouvez que votre Jules se familiarise trop avec la voisine, ne lui faites pas une scène. Creusez plutôt le fond du problème, les causes des traumatismes précoces qui ont pu engendrer une crainte d’abandon, ou de la jalousie sentie à la naissance d’un petit frère ou petite sœur. La jalousie n’est donc pas une preuve d’amour mais plutôt une forme de manque d’amour en soi.

La jalousie

Et si on inversait la situation ? Si c’est l’autre qui est jaloux ?

Votre amoureux aime votre façon d’être coquine, plus féminine, à condition de l’être pour lui. Que vous soyez trop maquillée ou pas assez, star ou femme de chambre, il trouve toujours quelque chose à dire comme par exemple : « il m’énerve ce type qui mate ma nana ». La femme, dans cette situation ne sait plus sur quel pied danser et rassure juste son compagnon d’un regard ou d’un geste. Le mieux, c’est de le prendre en humour, sans trop se prendre la tête.

Vous vous posez la question, comment vous allez vous comporter avec un jaloux ? « Surtout, ne pas arrêter de vivre », affirme Marie Borrel. Si vous essayez tout le temps de rassurer, vous vous retrouverez ensuite dans un état de frustration constante, attachée, et ne serez plus en mesure de dire quoi que ce soit. De plus quoi que vous fassiez, un jaloux n’est jamais rassuré.

L’auteur de la “Danse du couple” (éditions Hachette), le psychiatre Dr Serge Hefez, apprend : « Quand on aperçoit que l’autre est en train de nous enfermer, il faut dire stop très fermement ». Mais comment va-t-on y parvenir ? En lui proposant d’aller faire une consultation, seul ou accompagné, et en lui expliquant qu’on ne peut pas vivre dans cette situation, sous camisole psychologique.

Comment réveiller la relation ?

La jalousie

Il faut savoir vivre sans angoisse de perdre l’autre.

Anne, mariée depuis cinq ans confie que les scènes que lui fait subir son mari ne la dérangent pas. Il est toujours en déplacement et elle adore ses appels de l’étranger. « Comment va ton amant, chérie ? ». C’est la question qu’il me pose très souvent. Là, je lui réponds qu’il va bien, qu’il dort… mais j’arrête vite le jeu car je ne veux pas qu’Arthur commence à croire à l’histoire. Je le rassure et nous finissons par rire ! Jouer avec la jalousie en la formulant est une manière de la supprimer.

Le Dr Hefez confirme que « la jalousie peut être une preuve d’amour si elle est considérée comme un jeu ». Vous avez le droit de faire une scène si vous observez que votre partenaire s’est montré trop séducteur au cours d’une soirée par exemple. Même si on sent une sorte d’angoisse, on sait que c’est un jeu.

En faisant une scène, l’autre pourrait en déduire que vous le regardez, que votre relation est importante.

Jaloux et angoissant

Dans une vie de couple, on peut être jaloux aujourd’hui mais ce sera le tour de l’autre dans quelques jours.

Nadège s’amuse actuellement de la jalousie de son époux, même si elle avoue qu’au début, c’était elle la jalouse. Elle raconte que dès le moment de leur première installation, son mari Olivier lui a donné la permission de faire le tri dans ses affaires pendant qu’il partait travailler. Et c’est là qu’elle a découvert dans une boîte, des mots doux de ses ex ainsi que des préservatifs. Elle était très choquée. Durant un mois, quand il lui parlait de sortir avec ses copains, elle comptait en douce les préservatifs. Actuellement, cette histoire est derrière Nadège.

La jalousie

Marie Borrel rassure : « Il faut admettre que la jalousie et la souffrance qu’elle apporte ne règlent aucun problème, même quand on est réellement trahi par l’autre ». Et puis, ce n’est pas poli de fouiller les poches de l’autre. Que faire alors ? Selon Marie Borrel, il faut considérer que la jalousie est un phénomène dont les engrenages se trouvent à l’intérieur de soi. Lorsqu’on sent venir la crise, on peut choisir des techniques comportementales et de se dire : « Je piquerai ma crise quand j’aurai respiré dix fois ». Ou : « Je verrai si j’en ai encore envie, après une demi-heure de barbotage dans un bain chaud avec de l’huile essentielle de lavande ».

Le but, c’est de parvenir à en parler avec l’autre. En avouant ce que l’on ressent, quelque chose qui pourrait renforcer et maintenir la relation peut se créer.

Jaloux et agréable

Il arrive des fois où votre compagnon se montre très attentionné avec vous le dimanche parce que vous êtes sortie sans lui le samedi soir ! Ce n’est pas que cette situation l’incommode, mais il a juste envie de retrouver vos bras. Devant tout le monde, il est aux petits soins : vous n’avez même pas besoin de demander un verre et que voilà, il vous apporte une coupe de champagne. Il termine vos phrases avec une précision métronome. Il n’a pas honte de montrer aux autres hommes que vous êtes sa compagne.

En ce qui vous concerne, vous évaporez du Passage d’Enfer sur son oreiller, une façon pour vous de supprimer ses ex et les bimbos de ses fantasmes. Cette forme de jalousie est inoffensive, c’est juste pour marquer son territoire. L’important, c’est de ne pas mélanger marques et barbelés.

La jalousie

Bref, même si le plus souvent, la jalousie est très vilaine, il faut en discuter pour désamorcer la situation. La question qui se pose, c’est quand est-ce too much ? La réponse du Dr Hefez est la suivante : « ça devient un problème quand on perd la dimension du jeu pour entrer dans la conviction ». Il existe quand même un seuil à ne pas dépasser sinon la jalousie devient un réel obstacle dans la relation. Ensuite, il serait difficile de se communiquer, de s’entendre à cause du spectre de la jalousie qui a tout déformé. C’est-à-dire que, quels que soient nos actes, l’autre conclut que c’est une preuve de trahison.

Marie Borrel rassure que « le jaloux peut tout interpréter, y compris le cadeau ou la marque d’affection, comme un signe que quelque chose se passe dans son dos ».