Conseils pour améliorer votre bien être. Prendre soin de soi devient facile avec les conseiles produits de LBC. Que ce soit pour la beauté, le bien être en général ou pour la santé de la peau, des cheveux, LBC vous déniche des produits et astuces adaptés à vos besoins. Nous choisisons les meilleurs produits en fonction de leurs  efficacité.

Le fruit du jacquier, la nouvelle star des tables

“Appelé Uru tataroni, le jacquier est le plus gros fruit de la planète poussant sur un arbre. Ressemblant à un gros uru, ce fruit se distingue par sa capacité à pousser directement sur les grosses branches et le tronc d’arbre. Originaire du Bangladesh et de l’Inde, le jacquier peut se décliner sous différentes variétés. Outre ses saveurs particulièrement distinctes, il possède diverses propriétés qui sont bénéfiques pour la santé.”

 

Le jacquier est un fruit encore méconnu, mais dont la réputation ne cesse d’augmenter. Originaire des forêts tropicales de l’Asie du Sud-Est et de la Réunion, le jackfruit est également cultivé à Madagascar. Consommé cuit ou cru, le ti’jacques est très sollicité grâce à ses vertus nutritionnelles. Sa richesse en minéraux, en fibres et en vitamines B (B3, B6, B9) fait de lui la nouvelle star des tables.

 

Un fruit unique et aux multiples vertus santé

 

Un fruit unique et aux multiples vertus santé

 

Revêtant un aspect ovale, le fruit du jacquier est connu pour sa chair blanche ou jaune. Comestibles et légèrement sucrées, ses graines ont une saveur proche de la fécule. Il est cuisiné comme un légume quand il manque de maturité. Par contre, lorsqu’il est bien mûr, il se consomme comme un fruit. Ce fruit tropical est idéal pour aider le corps à lutter contre les maladies ou la fatigue. Contenant peu de graisse et sans cholestérol, 100 g d’Uru tataroni représentent 95 calories. En plus d’éloigner les bactéries et les virus, le fruit du jacquier protège également l’organisme contre les infections.

 

Comment le manger ?

 

Recette pour pouvoir apprécier Le fruit du jacquier

 

Le fruit du jacquier peut être consommé tel quel, râpé ou cru. Il se mange également en morceaux dans une salade de fruits. Frit ou bouilli, le ti’jacques trouve sa place sur la table, seul ou mélangé avec d’autres légumes. Servi avec du poulet, c’est un vrai délice. Essayez donc cette recette pour pouvoir l’apprécier :

  • Faites dorer dans une poêle un oignon avec deux gousses d’ail ;
  • Ajoutez-y quelques morceaux de poulet ;
  • Assaisonnez ensuite avec de la sauce soja, du gingembre, du curry, du sel et du poivre ;
  • Rajoutez du fruit du jacquier et du lait de coco ;
  • Laissez cuire le tout pendant une durée de trente minutes. Servez chaud avec du riz et bon appétit !

Plus de sucre et de lait écrémé dans la recette du Nutella

“L’association allemande des consommateurs Verbraucherzentrale Hamburg a établi que la composition du Nutella avait été changée discrètement. En effet, le géant italien de la chocolaterie Ferrero aurait rajouté plus de lait écrémé et plus de sucre dans sa célèbre pâte à tartiner. Toutefois, il n’y a pas de quoi s’affoler parce que le pot à tartiner le plus consommé au monde garde toujours sa texture et son goût.”

 

Peut-être que vos papilles n’ont pas senti cette transformation ! Toutefois, Ferrero, une enseigne agroalimentaire italienne, a bel et bien changé la recette du mythique Nutella !

 

Un petit changement qui ne passe inaperçu !

 

Recette du Nutella

 

La Verbraucherzentrale Hamburg fut interpellée par un petit changement au niveau de la couleur du Nutella. S’apercevant que la couleur de la pâte à tartiner semblait plus claire que d’habitude, l’association a passé à la loupe l’étiquette du pot… Résultat ? Elle a vu juste ! En se focalisant sur la composition du Nutella, elle a découvert que la quantité de sucre dans la pâte à beurrer était passé de 55,9 à 56,3 %. Ce n’est pas tout, le lait écrémé en poudre avait aussi augmenté de 7,5 à 8,7 %. Quant à la fameuse huile de palme, celle-ci est toujours présente dans la recette.

Suite à cette constatation, l’association affirme que la teneur en cacao du Nutella a reculé dans la liste des ingrédients. Ainsi, elle accuse le géant de la confiserie italien de vouloir faire baisser ses coûts en favorisant le lait en poudre et le sucre qui sont moins chers que le cacao.

 

Texture et goût inchangés, tout comme la qualité

 

Texture et goût inchangés, tout comme la qualité

 

Interviewé par « Les Echos », Ferrero explique avoir entamé ces ajustements dans le but d’adapter son produit au goût de ses consommateurs. L’entreprise affirme même que cette transformation n’altère en rien la texture et la saveur du Nutella. Il faut noter que ce n’est pas la première fois que la société a été critiquée pour la composition de son pot à tartiner. Cela est dû à cause de la forte teneur de graisse et de sucre qui y sont contenus. En effet, la présence remarquable d’huile de palme dans cette nourriture est pointée du doigt pour ses impacts à la fois dangereux pour la santé et pour l’environnement.

S’épiler ou se raser le pubis peut être dangereux pour la santé

“Ces dernières années, l’épilation intégrale des parties intimes a soulevé une véritable controverse. Alors que l’épilation des parties génitales des hommes (ou le « maillot brésilien ») fait de plus en plus d’amateurs, certaines stars et dermatologues comme Cameron Diaz et Raymond Grimalt prônent la nécessité de garder les poils pubiens. Selon les spécialistes, s’épiler ou se raser les poils pubiens peuvent favoriser les maladies sexuellement transmissibles (MST).”

 

Pour plusieurs femmes, le rasage et l’épilation intimes sont devenus de plus en plus fréquents. Pourtant, la sensation de propreté que l’une et l’autre procurent pourrait être faussée, voire même dangereuse pour la santé !

 

Le rasage et l’épilation intimes favorisent les infections et MST

 

Le rasage et l’épilation intimes favorisent les infections et MST

 

Authentique barrière contre les infections et les virus, les poils du pubis ont une fonction protectrice non négligeable. Malheureusement, le rasage et l’épilation des poils pubiens peuvent engendrer des risques majeurs de micro-blessures. Ces derniers qui, de par leur emplacement, peuvent causer une grave infection ou/et transmettre des IST sévères comme la Chlamydia, la syphilis ou la gonorrhée, le molluscum contagiosum et le papillomavirus. Sans oublier que les poils incarnés, les rougeurs et les démangeaisons peuvent être au rendez-vous.

Il faut savoir qu’un pubis est plus sensible. Il suffit de citer les poils représentés pour prendre conscience qu’une infection peut s’installer rapidement. En cas d’irritation, de peau plus « à vif » ou de coupure, les IST (Infection sexuellement transmissible) se répandent plus facilement. Il faut tout de même avouer qu’une prune toute lisse n’est pas toujours le sommet de l’hygiène !

 

Impacts de l’épilation et du rasage sur la sexualité

 

Impacts de l’épilation et du rasage sur la sexualité

 

Il a été prouvé que les poils sont d’excellents capteurs de phéromones. Effectivement, selon diverses périodes du mois, ils permettent d’intercepter des messages moléculaires permettant ainsi l’envoi des signaux sexuels. Il est donc primordial que les deux partenaires sexuels conservent des poils pubiens dans la partie centrale du sexe. De ce fait, le frottement directement direct de la peau dans cette région est évité. Notez que dès que les frottements sont amoindris, les risques d’infections sont minimisés dans les parties latérales. Quant au fait de couper les poils, cela ne présente aucun risque. Ainsi, il faut bien réfléchir avant de dégainer votre épilateur électrique ou votre rasoir !

4 astuces pour bien dormir après avoir fait la fête

“Êtes-vous adepte des longues soirées ? Sachez que ce n’est pas sans risques, car le temps du sommeil est raccourci. Il a été prouvé qu’un manque de sommeil régulier peut entraîner divers troubles comme la perte d’attention, le risque d’obésité ou encore l’hypertension artérielle et dépression. Bien que vous ne puissiez jamais recouvrer un sommeil perdu, prenez du temps pour récupérer.”

 

Il est bien connu que le sommeil et l’alcool ne font pas bon ménage ! Que faire alors lorsque vous savez que vous allez être amené à boire, mais que vous voulez tout de même profiter d’une bonne nuit de sommeil ensuite. Voici quelques conseils qui devraient vous être utiles !

 

1. Ne jamais mélanger somnifères et alcool !

 

Ne jamais mélanger somnifères et alcool

 

Vous êtes sujet aux insomnies et vous êtes obligé de prendre des comprimés pour dormir. Lorsque vous buvez, stoppez cette habitude. En effet, l’association du sommeil et des somnifères peut être très dangereuse pour votre santé.

 

2. Attendez 3 à 4 heures avant d’aller au lit

 

Attendez 3 à 4 heures avant d’aller au lit

 

Après une fête, il faut attendre au moins 3 à 4 heures avant de dormir, surtout si vous avez bu. De ce fait, votre organisme aura le temps nécessaire pour se régénérer. En procédant ainsi, votre sommeil sera meilleur car votre corps a pu métaboliser un maximum d’alcool. Toutefois, cette durée dépendra de la taille, du sexe et de la consommation d’une personne. Généralement, les femmes sont beaucoup vulnérables aux effets de l’alcool.

 

3. Relayez alcool et eau

 

Relayez alcool et eau

 

Il faut boire deux verres d’eau plate pour chaque boisson alcoolisée. Ainsi, votre corps sera capable d’évacuer l’alcool plus facilement. Dans le cas où vous prenez du vin ou une boisson sucrée, il vous faut boire plus d’eau pour diminuer le taux de sucre.

 

4. Evitez les vins mousseux

 

Evitez les vins mousseux

 

Les bulles de ce type de boisson peuvent causer des gaz et des ballonnements pouvant distendre votre ventre. Cela augmentera la surface d’absorption de l’alcool, provoquant alors un bouleversement majeur de votre sommeil. De même, allez-y aussi doucement avec le cocktail boissons gazeuses-alcool !

Trouvez la couleur parfaite de rouge à lèvres grâce à celle de vos mamelons

“Dénicher la coloration de rouge à lèvre idéale est souvent un vrai problème. Trop foncé, trop rose, trop marron, trop clair…, très difficile pour vous de choisir ! Arrêtez d’hésiter car la couleur qui ira à merveille à votre carnation se trouve déjà sur votre corps, celle de vos mamelons ! Désormais, plus besoin d’aller dans les boutiques de maquillage pour trouver le rouge à lèvre nude vous correspondant.”

 

Les rouges à lèvres se déclinant en mille et une nuances sont bien sûr le must have en termes de maquillage. Avant de vous en procurer, découvrez d’abord lequel convient le mieux à votre carnation. Pour ce faire, choisissez le modèle qui se rapproche le plus de la teinte de vos mamelons !

 

Une théorie incroyable mais vraie !

 

Choisir un rouge à lèvres

 

Décidément, la nature a vraiment bien fait les choses. Bien que cela puisse paraître fou et déroutant, la teinte idéale d’un rouge à lèvres nude est celle des mamelons. Cette découverte est le fruit des recherches du docteur et physicien Travis Lane Stork. C’est lors de son apparition sur le plateau de « The Doctors », une émission américaine diffusée sur NBC que ce dernier a fait cette révélation. Effectivement, les tétons ont en général deux couleurs plus sombres que celle de la carnation. En optant pour une teinte qui s’en rapproche le plus possible, vous éviterez ainsi les faux-pas. Sachez que choisir un rouge à lèvres trop clair ou trop foncé pour votre teint risque de rater votre look.

 

Bien regarder pour avoir le lipstick idéal !

 

différents lipstick nude

 

Il faut savoir que les mamelons n’ont pas qu’une seule et même teinte. Ils peuvent changer de couleur en fonction de divers facteurs. En effet, leur coloration change s’il fait trop froid ou trop chaud. Leur pigmentation n’est plus le même lors d’une grossesse ou lorsque vous êtes malade. Il est donc conseillé de toujours se baser sur un moment neutre.

Il n’est pas question d’ouvrir votre chemise en plein milieu du rayon rouge à lèvres pour voir la couleur de vos mamelons. Notez qu’il n’existe pas trente-six solutions pour déterminer la coloration de vos tétons. Il vous suffit de bien regarder et de mémoriser la teinte. Vous pouvez même prendre une photo afin de pouvoir comparer les différents lipstick nude.

5 remèdes naturels pour guérir le mal de dents et les infections dentaires

“Le mal de dents peut varier considérablement, de petites douleurs aux niveaux des dents ou aux mâchoires en passant à une douleur insupportable et intense. Une maladie des gencives ou un bouleversement de l’articulation de la mâchoire ? Nombreuses sont les causes de ce mal. En attendant d’aller chez votre dentiste, il existe toutefois des remèdes naturels pour venir à bout des infections dentaires.”

 

Hypersensibilité, difficulté à s’exprimer ou à s’alimenter, le mal de dent fait partie des maux physiques les plus douloureux. En attendant le rendez-vous chez le dentiste, voici 5 solutions naturelles pour soulager et soigner l’infection dentaire et le mal de dents.

 

1. L’eau chaude salée

 

 

eau-chaude-salée-et-mal-de-dent

 

Pour traiter une rage de dent, un simple verre d’eau tiède peut faire l’affaire. Il suffit de mélanger une demi-cuillère à café de sel dans un verre d’eau tiède. Ensuite, rincez soigneusement votre bouche avec la mixtion ainsi obtenue. Cela permettra de réduire le gonflement et l’inflammation des gencives. L’eau chaude salée permet aussi de combattre les bactéries qui provoquent la contagion.

 

2. Les oignons

 

Les oignons

 

Les oignons ont des vertus antimicrobiennes et antiseptiques permettant d’apaiser les infections dentaires. Dès les premiers symptômes d’un mal de dent, mâchez un oignon cru durant quelques minutes pour calmer la douleur. Si vous n’êtes pas capable de mâcher de l’oignon, mettez-en un morceau directement sur la gencive douloureuse.

 

3. Le clou de girofle

 

 

Le-clou-de-girofle-et-mal-de-dent

 

En plus d’être antioxydants, les clous de girofle ont des vertus antioxydantes, antibactériennes, anti-inflammatoires et anesthésiques. Ces propriétés peuvent aider à lutter contre les infections dentaires et à calmer la rage de dents. Pour ce faire, il suffit de broyer 2 clous de girofle. Mixer la poudre obtenue dans une petite quantité d’huile végétale comme l’huile d’olive. Puis, appliquez le mélange obtenu sur la dent endolorie.

Autre astuce : Trempez dans l’huile de clou de girofle un coton tige et frottez-le directement sur la dent qui vous fait mal. Vous pouvez également incorporer dans un demi-verre d’eau quelques gouttes d’huile de clou de girofle. Rincez ensuite votre bouche avec le mélange obtenu. N’hésitez pas à renouveler cette opération plusieurs fois afin de soulager la douleur.

 

4. Le sel et le poivre

 

 

Le sel et le poivre pour mal de dent

 

Mixé avec du poivre, le sel peut être d’une grande efficacité quand une dent est devenue très sensible. En plus d’être antibactériennes, ces deux ingrédients ont des vertus analgésiques et anti-inflammatoires. Afin d’obtenir une pâte, mélangez en quantités égales du sel et du poivre. Puis, rajoutez-y quelques gouttes d’eau. Appliquez la pâte obtenue directement sur la dent douloureuse et laissez agir durant quelques minutes. Afin d’obtenir un résultat satisfaisant, renouvelez plusieurs jours de suite.

 

5. L’ail

 

 

L'ail et mal de dent

 

Cette plante peut aussi aider à soulager les rages de dents. En effet, l’ail a des vertus médicinales antibiotiques pouvant atténuer les douleurs. Pour ce faire, mixez une gousse d’ail avec un peu de sel et appliquez directement la mixtion sur la dent affectée pour calmer la douleur. Notez que la poudre d’ail peut aussi faire l’affaire. Vous pouvez également mâcher directement une ou deux gousses d’ail afin d’obtenir un soulagement. En refaisant ce soin durant quelques jours, vous verrez que votre rage de dent disparaîtra.

5 astuces et remèdes de grand-mère pour soigner le rhume

“Le rhume se propage dans l’air et par contact direct avec divers objets comme les jouets ou les couverts. Cette infection contagieuse est une maladie très fréquente pouvant être provoquée par plusieurs types de virus. Plusieurs cas sont constatés en hiver, mais le froid n’est pas toujours la cause des rhumes. Outre les médicaments, il existe des soins naturels antiseptiques, décongestionnants et assainissants pour en guérir rapidement.”

 

Nez bouché ou qui coule, maux de tête, frissons, mal de gorge…. Vous avez certainement contracté un rhume ! Généralement, cette infection saisonnière n’est pas très dangereuse, mais il faut tout de même la traiter. Outre les médicaments, il existe des remèdes naturels pour soulager et aider l’organisme à lutter contre la rhinite. Essayez donc ces 5 recettes de grand-mère.

 

1. Le baume de tigre et le camphre

 

 

Le baume de tigre et le camphre pour Rhume

 

Nombreuses sont les utilisations du camphre dans l’Hexagone. Il peut causer des vomissements, s’il est consommé à forte dose. Il est alors mélangé avec de l’alcool pour dissuader son absorption à l’état brut. Très efficace contre les mites, ce produit naturel s’emploie aussi comme insecticide. Au XIXe et au XXe siècles, il servait pour lutter contre la grippe asiatique ainsi que le choléra. Actuellement, le camphre est l’ingrédient principal du fameux baume du tigre.

Mixé avec du menthol, corps gras, huiles de clou du girofle, menthe et diverses huiles essentielles, il aide à soulager la toux. Appliquée sous les narines, cette mixture facilite le dégagement des voies respiratoires. Toutefois, il faut faire attention à n’utiliser qu’une faible dose et avec précaution. Sachez que le camphre est également un anaphrodisiaque. Cela signifie qu’il peut annuler ou diminuer le désir sexuel qui est, certes, déjà fortement affaibli par le rhume.

 

2. Le fameux grog

 

 

Le fameux grog pour Rhume

 

Autrefois délaissé au profit des médications, le grog est de nouveau sur le devant de la scène. A base de miel, rhum et de jus de citron additionnés d’eau très chaude, le grog est à la fois délicieux et très efficace. Les effets de l’eau chaude combinée à ceux du rhum et bien sûr les vertus antiseptiques du citron et du miel en sont les raisons. Petite astuce : ajoutez-y du clou de girofle et de la cannelle car tous les deux sont réputés pour leurs propriétés dynamisantes et désinfectantes.

 

3. L’oignon découpé en deux

 

 

L’oignon découpé en deux pour le Rhume

 

Nul n’ignore que cette plante potagère fait pleurer lors du moment de sa découpe à cause de ses molécules volatiles qui irritent les yeux. Nombreux sont toutefois ceux qui ne savent pas que l’oignon a des vertus médicinales bien connues depuis l’Antiquité. Antiseptique, antioxydant et anti-inflammatoire, il est utilisé régulièrement en phytothérapie pour guérir le rhume. Coupé en deux et déposé sur la table de chevet, il serait très efficace contre le rhume saisonnier car il agit sur le système respiratoire. Qu’il soit cru ou cuisiné, l’oignon est bon pour la santé. Testez cet hiver le goût exquis de la soupe à l’oignon et vous verrez !

 

4. Pour mieux respirer, essayez les inhalations

 

Pour mieux respirer, essayez les inhalations

 

Fluidifier les sécrétions nasales et laver les voies respiratoires sont des gestes simples qui vous permettent de sortir de votre rhum. Pour ce faire, les inhalations restent les techniques les plus faciles à entreprendre et les plus rapides. Procédez alors ainsi : faites bouillonner de l’eau, remplissez-en une casserole jusqu’aux trois-quarts de son volume. Ajoutez-y, avec modération, quelques gouttes d’essences d’eucalyptus, du gros sel ou du thym. Vous pouvez aussi vous servir de branches de thym.

 

5. Infusion de miel au citron et de thym

 

Infusion de miel au citron et de thym

 

Aussi appelée farigoule en Provence, le thym est une plante aromatique par excellence de la gastronomie française. En plus d’être un meilleur expectorant, le serpolet a également des vertus antivirales et antiseptiques.

Consommé en tisane, le thym sert souvent pour soulager et même soigner le rhume. Si son goût ne vous convient pas, rajoutez-y une cuillerée de jus de citron et de miel. En raison de ses propriétés cicatrisantes, le miel est idéal pour soigner la gorge irritée.

La tresse malgache et ses significations

“Pour les Malgaches, la tresse a une valeur culturelle car c’est un véritable symbole de liens, de fraternité et d’union. Chaque natte a sa signification ethnique et son usage varie en fonction des évènements : circoncision, deuil, mariage… Autrefois, c’était la tresse qui montrait le charme des femmes malgaches, car elles ne mettaient ni bijoux ni chaussures et ne portaient que du lamba en guise d’habillement.”

 

En plus d’être une création esthétique, l’art de la coiffure est un fruit de la coquetterie qui peut être révélé chez l’homme comme chez la femme. En effet, la coiffure a pour but principal de conquérir et de séduire. Cela a été toujours vérifié chez les deux sexes dans les traditions malgaches. Pour chaque tribu, l’entrelacement des cheveux présentaient une large sélection de variétés et chacun plaçait leur fierté dans leur présentation artistique. Outre l’esthétique, la façon dont se nattait une personne permettait de spécifier son âge, son origine ainsi que son rang social. C’était aussi une vraie arme de séduction pouvant évoquer le ménage et l’amour. La preuve ? « La femme devait dépeigner sa chevelure et la porter férocement hérissée à ses épaules quand son époux meurt». Lorsqu’un petit garçon est circoncis, toutes les femmes appartenant à sa famille ne doivent arborer qu’une seule et unique tresse… Actuellement, les jeunes adoptent les tresses pour être à la mode.

 

La tresse malgache au féminin

 

La tresse malgache au féminin

 

Autrefois (et même jusqu’à maintenant), dans certaines régions de Madagascar, toutes les femmes dans une même famille se coiffaient de la même façon : en « randra-madinika » ou en « difisesy » durant une cérémonie de circoncision. Quant aux petites filles, elles portaient des « lambomiditra », les veuves devaient impérativement porter des bango tokana » et les femmes ainsi que les adolescentes le « tana ivoho ».

 

Significations de la tresse pour la gent masculine

 

La tresse malgache

 

Les hommes merina avaient abandonné totalement les anciens modes de coiffures bien avant la guerre de 1914. C’était aussi le cas pour grand nombre de Betsileo. Toutefois, ceux des autres tribus restaient toujours fidèles à leurs anciennes habitudes. Ainsi, rien qu’en regardant leur coiffure, il était facile de déterminer le groupe ethnique auquel ils appartenaient. A propos des Betsimisaraka, l’amiral Van Neck a fait remarquer que les hommes portent les cheveux de différentes manières : ceux qui sont en deuil ont des cheveux en petit nombre épars ou tressés en plusieurs petits nœuds. D’autres adoptent une forme de cornes qui tombent…

En 1965, Bontekoe écrivait au sujet des résidents de la baie de Sainte-Luce (“Antanosy”) : « Quelques-uns arboraient de longs cheveux et d’autres les avaient frisés comme une laine de mouton. De leur côté, les femmes les avaient attachés sur leur tête par petites nattes et les lubrifiaient avec de l’huile, ce qui fait qu’ils brillent au soleil. La majorité des hommes s’en servaient de la même manière ».

Flacourt écrivait sur les “Antanosy” : « Leurs chevelures, aux Grands et aux Rohadrians, sont droits et longs, qu’ils appellent « tsonsavoulou (tsotravolo)”. Ils ne les nattaient jamais, mais les huilaient seulement et les empesaient d’une façon assez étonnante avec de la cire, en les coiffant en forme de couronne. Les indigènes (les nègres) les tresses assez convenablement. Il est pénible de différencier la tête d’un homme et d’une femme. Effectivement, les hommes accommodent et portent leurs cheveux pareillement que les femmes ».

 

Coiffure et périodes de deuil

 

La tresse malgache merina

 

Sachez que pour l’ethnie “merina”, la coiffure traditionnelle masculine a disparu dès le décès de la reine Rasoherina en 1868. La disparition des soldats marquait également la fin du « cimier transversal ». Pour les femmes, la coiffure traditionnelle se modifiait en « Tananivoho », qui est toujours en vogue jusqu’à aujourd’hui. Lors d’une période de deuil royal, la coutume exigeait que tout le peuple doive sacrifier toute sa chevelure. Les femmes comme les hommes se rasaient le crâne, à l’exception des princes et princesses et quelques-uns de leurs proches. Cette coupe se renouvelait beaucoup de fois durant la période de deuil, qui pouvait durer toute une année. Pour le décès de Radama Ier, cette recoupe a lieu trois fois.

Gaufres au melon et crème légère au citron

“Appartenant à la variété des fruits climactériques, le melon est très délicieux. Vous pouvez aussi l’introduire dans de nombreuses salades salées mais aussi sucrées, tout dépend des goûts. Le melon se consomme très bien garni, cuit ou cuit. Préparé avec du gaufre et de la crème légère, il constitue un excellent dessert. Destinée pour quatre personnes, ce plat sucré fera le plaisir des gourmands !”

 

Habituellement consommé comme étant un fruit, le melon est en réalité un légume. Juteux, frais et parfumé, il est parfait pour accompagner les gaufres en le mélangeant avec une crème légère au citron. Il trouvera également sa place en entrée pour donner un goût unique au magret de canard fumé ou au jambon cru.

 

Ingrédients pour 4 personnes

Pour la réalisation de cette recette, voici les ingrédients nécessaires (pour 4 personnes) :

  • 1 melon
  • 3 petits suisses
  • 1 citron
  • 1 gousse de vanille
  • 1 cuillère à café de sucre semoule
  • 200 g de farine
  • 30 g de sucre
  • 3 œufs
  • 20 g de beurre
  • 25 cl de lait
  • 1 pincée de sel

Ingredients,-Gaufres-au-melon-et-crème-légère-au-citron

 

Les étapes pour préparer la crème

 

D’abord, tranchez le melon en deux et retirez les graines à l’aide d’une cuillère. A l’aide d’une cuillère à pommes parisiennes, réalisez des billes dans la chair du melon. Réservez-les dans un saladier.

Ensuite, taillez la gousse de vanille en deux dans sa longueur et raclez l’intérieur avec un couteau. Déposez les graines de vanille sur les billes de melon et incorporez bien. Placez les petits suisses dans un bol.

Nettoyez et séchez le citron. Grattez manuellement toute la surface de l’écorce pour avoir le zeste. Mélangez-le avec le sucre et les petits suisses.

Remplissez les alvéoles de chaque gaufre avec cette préparation puis ajoutez des billes de melon.

 

Préparation de la pâte à gaufre

 

Préparation-de-la-pâte-à-gaufre

 

Mettez la farine dans un saladier et ajoutez-y les jaunes d’œufs, le sucre et le beurre ramolli.
Diluez légèrement le tout et rajoutez-y du lait pour qu’il n’y ait pas de flocons.
Battez les blancs en neige avec un soupçon de sel.
Cuisez la préparation dans un gaufrier légèrement beurré et c’est prêt !

5 conseils pour stimuler et entretenir la mémoire

“Vous avez peut être du mal à retenir vos cours, des noms propres ou des dates d’anniversaire, code de carte bleue, titre d’un livre…? Parfois, il vous arrive même d’avoir quelques trous de mémoire ? Ce n’est ni une fatalité ni la fin du monde ! En effet, il existe bel et bien des techniques, simples mais efficaces pour améliorer votre capacité à mémoriser.”

 

Pour stimuler ses neurones quotidiennement, il suffit d’y penser ! Voici quelques astuces pour entretenir et vitaliser votre mémoire.

 

1. Restez mentalement sur le qui-vive

 

Restez mentalement sur le qui-vive

 

La curiosité intellectuelle est un excellent moteur pour vitaliser la mémoire. Avec sa variété et sa régularité d’apprentissage, l’école est reconnue comme étant la meilleure stimulation pour le cerveau. Même si vous avez passé l’âge, vous pouvez toujours continuer à apprendre. Cela peut se faire lorsque vous aidez vos enfants à effectuer leurs devoirs. Toutefois, il faut lutter contre l’idée qu’il n’existe qu’une seule méthode pour prendre soin de sa mémoire ! En effet, les techniques, il en existe beaucoup ! Bien que le cerveau ne soit pas un muscle, la lecture, les discussions ou tout autre procédé culturel maintiennent les circuits neuronaux de la mémoire. De ce fait, le capital de réserve du cerveau est reconstitué. Cependant, il faut que cette redynamisation intellectuelle soit intégrée dans une activité.

 

2. Evitez autant que possible la routine

 

e jardinage est un meilleur stimulant pour la mémoire

 

La lecture est excellente dans la mesure où elle prête à débattre. Effectivement, lire des publicités s’avère cognitif car l’encéphale s’introduit dans un processus l’incitant à de nouveaux défis. Il n’y a rien d’ennuyeux que la routine ! C’est pour cela que le Sudoku, devenu souvent une habitude, n’est pas forcément très pratique, sauf si vous participez à des concours. C’est pareil pour les jeux de cartes, à partir du moment où les partenaires sont trop familiers. Par contre, le jardinage est un meilleur stimulant pour la mémoire parce que cette activité oblige à planifier et, a fortiori, à mesurer des éléments.

 

3. Surveillez de près votre tension !

 

Evitez le tabac ou l’alcool

 

Nombreuses études ont prouvé qu’une hypertension mal contrôlée peut détériorer les circuits neuronaux. Alors, il est essentiel, si vous êtes un sujet à risque, d’effectuer régulièrement de l’auto-mesure. Il est aussi conseillé d’éviter autant que possible les substances pouvant causer les risques vasculaires comme le tabac ou l’alcool. D’où l’utilité de se soumettre à un check-up tous les deux ans dès l’âge de 50 ans.

 

4. Bougez pour éviter d’y penser !

 

Bougez pour éviter d’y penser

 

En plus d’améliorer les fonctions cognitives, les exercices physiques sont aussi bénéfiques pour la mémoire. Effectivement, le sport aide l’automatisme dans l’activité motrice. Cela permet, entre autres, de dégager les réserves cérébrales pour l’entretien de la mémoire plutôt que pour des activités qui devraient se faire automatiquement. Comme le fait de descendre l’escalier tout en parlant ou faire la vaisselle. Notez que les vieilles personnes non entraînées ne peuvent y arriver car leur attention est enrôlée pour réhabituer leurs muscles à ce type d’exercice. Il suffit de faire une demi-heure d’activité sportive tous les jours pour entretenir les facteurs d’automatisme.

 

5. Mangez des nourritures riches en oméga 3

 

Mangez des nourritures riches en oméga 3

 

Grâce à leur pouvoir antioxydant, certains aliments sont favorables à l’élimination des radicaux libres qui sont néfastes pour le cerveau. Ainsi, mettez dans vos assiettes les poissons gras parce qu’ils regorgent d’oméga 3 et 6 ainsi que d’acides gras. Il faut tout de même noter que l’idéal reste de varier et équilibrer ses nourritures : les fameux 5 fruits et légumes par jour, les sucres lents… Ces types d’aliments ravitaillent le cerveau en glucose, en sucre rapide et en sel. Enfin, si vous vous sentez fatigué, n’hésitez pas à faire des analyses pour pallier les carences !