,

Sept recettes pour activer la pousse des cheveux

 

Recettes pour faire pousser rapidement les cheveux

“Pour accélérer la croissance de vos cheveux, consommez régulièrement du thé vert et des aliments riches en vitamines B et E comme les fruits secs. Vous pouvez aussi utiliser un mélange de romarin et d’huile d’olive, de l’eau de cuisson de pomme de terre ou un masque aux œufs. Ces recettes vous aideront à avoir des cheveux sains et permettront d’activer leur pousse.”

Vous rêvez d’avoir des cheveux longs, sains et soyeux ? Essayez les traitements à base de produits naturels. Thé vert, romarin et huile d’olive, fruits secs et huile végétale, miel et aloès vera, ortie, masque aux œufs … On vous livre ci-après 7 bonnes astuces pour favoriser votre croissance capillaire.

 

Le thé vert

 

Une infusion de thé vert a de nombreux bienfaits sur l’organisme. Elle contribue notamment à fortifier les cheveux. Avec une consommation régulière de thé vert, vous pourrez apporter beauté et vigueur à vos cheveux tout en activant leur poussée.

 

Du romarin et de l’huile de l’olive

 

Du romarin et huile d'olive | LBC Ces deux ingrédients favorisent la pousse des cheveux de façon simple et efficace. Pour ce faire, commencez par chauffer pendant deux minutes au four à micro-ondes une demi-tasse d’huile avec deux cuillerées de feuilles de romarin. Ensuite, couvrez et laissez reposer le mélange durant trois jours. Massez légèrement vos cheveux avec cette huile entre le shampoing et l’après-shampoing.

 

Des fruits secs et des huiles végétales

 

Pour que les cheveux poussent avec plus de force, il est important de privilégier une alimentation riche en vitamines B et E. On retrouve celles-ci dans les huiles d’origine végétale comme l’huile d’olive, de maïs ou de tournesol, dans les fruits et les légumes secs ainsi que dans l’avocat. Consommez donc ces aliments assez souvent pour profiter au maximum de tous les bienfaits qu’ils apportent.

 

Du miel et de l’aloès vera

 

Ces deux produits naturels accélèrent la pousse des cheveux. Retirez la pulpe de plusieurs tiges d’aloès vera ; mélangez-les à deux cuillères à café de miel puis appliquez sur le cuir chevelu. Laissez agir pendant 20 minutes, ensuite lavez vos cheveux normalement.

 

De l’ortie

 

De l’ortie | LBC
Le traitement à base d’ortie fait partie des remèdes les plus efficaces pour faire pousser les cheveux plus rapidement. Le principe est simple : il suffit de mélanger l’ortie à votre shampoing habituel et vos cheveux seront immédiatement reboostés.

 

L’eau de cuisson de pomme de terre

 

Faites bouillir les pommes de terre puis récupérez l’eau. Laissez-la refroidir et rincez vos cheveux avec cette « potion magique ». Laissez agir pendant 20 minutes, ensuite utilisez votre shampoing habituel pour les laver.

 

Un masque aux oeufs

 

Le jaune d’oeuf présente de nombreuses propriétés très bénéfiques pour les cheveux. Appliquez trois jaunes d’oeufs sur vos cheveux, laissez agir pendant environ 15 à 20 minutes avant de les rincer abondamment à l’eau tiède. Ensuite lavez vos cheveux avec votre shampoing habituel. Résultat : ils pousseront plus vite et retrouveront beauté et vigueur.

Le Maquillage anti UV, qu’est ce que c’est ?

Le Maquillage anti UV, qu'est ce que c'est ?

“Avec l’évolution de la technologie, il n’est plus obligatoire de renoncer à se faire belle parce qu’on s’expose au soleil. Désormais, il est possible de combiner les deux. Avec la création des maquillages anti UV comme les poudres ou encore les fonds de teint avec SPF intégré, plus besoin de se méfier des rayons solaires !”

 

Le maquillage anti UV constitue un bon moyen pour protéger particulièrement les peaux à problèmes du soleil. Pourtant, cela est encore méconnu par beaucoup de personnes. A part le fait de dissimuler les cicatrices, les rougeurs ou les taches diverses, ce type de make-up peut éviter que les rayons UV ne détruisent pas notre peau.

Le maquillage anti UV, un produit 2 en 1

 

À cause de sa texture grasse, l’application d’une crème solaire sur le visage n’est pas du tout agréable, surtout en ville. En plus, il faudra en appliquer souvent pour une protection optimale. Néanmoins, le maquillage anti UV protège et unifie la peau tout en dissimulant les petites imperfections cutanées.

Des fonds de teint d’exception !

 

Le plus souvent, ce type de maquillage est présenté sous forme de fonds de teint compacts ou fluides, ayant des filtres anti UV. Cette caractéristique permet de le différencier par rapport au make-up classique. Tout comme les crèmes solaires, ils possèdent des indices de protection (IP ou FPS) entre 20 et 50.

Selon la responsable de la formation de la marque SHISEIDO, Christine Mas, l’indice de protection idéal, pour tout maquillage anti UV, est SPF 30. Si, au quotidien, vous ne sortez pas énormément, un IP de 20 vous irez mieux.

Un résultat tout aussi naturel que les fonds de teint classiques

 

A chaque probleme de peau sa solution

 

Certains fonds de teint anti UV sont bien couvrants. En plus, on obtient un résultat homogène sur l’ensemble du visage. Certains produits unifient même la peau tout en transparence. À base de pigments minéraux, ils ne créent pas d’effet masque et leur rendu est assez naturel.

Un make-up adapté pour protéger les peaux à problèmes du soleil

 

Quand on a des imperfections cutanées, il faut faire attention : ne pas trop s’exposer au soleil ! Il vaut, même mieux, éviter de le faire, car ses effets sont néfastes. Pour y arriver optez pour le maquillage anti UV parce qu’il est tout à fait indiqué pour constituer une barrière entre la peau et le soleil.

Bien que les rayons solaires fassent disparaître les boutons d’acné, pendant un moment. Peu de temps après, ils accentuent ces boutons et peut même tatouer à vie les marques, cicatrices ou encore les taches de pigmentation. Pour les concernées, il est indispensable d’appliquer un fond de teint à fort indice de protection et ce, dès que les rayons de soleil pointent le bout de leur nez.

Le maquillage anti UV, à porter aussi bien en été qu’en hiver !

 

Si vous pensez que se protéger des UV est utile uniquement en été, chassez ce préjugé de votre esprit ! Ce type de cosmétique convient tout au long de l’année, en particulier, pour les abonnées aux bains de soleil. Ces femmes sont plus sujettes aux rides apparentes.

En outres, il limite les effets de rayons UVA, connus pour rendre la peau moins élastique et ferme. Bien que cette dernière ne puisse pas les sentir (à l’inverse des UVB), ils l’agressent, même lorsque le temps est nuageux ! Lorsqu’on applique son maquillage anti UV, il faut aussi couvrir le cou et le décolleté, car ce sont, également, des zones sensibles aux effets du soleil. À la plage, l’efficacité de ces produits dépend de la dose appliquée.

Ne pas confondre le maquillage anti UV avec le blush pour un teint halé

 

Les terres de soleil et blush pour un teint doré, que l’on trouve beaucoup en été, ne protègent pas contre les UV. Pourtant, en tant que produits pour le visage, ils servent, de protection contre la pollution et les rayons UV, mais faiblement. La raison pour laquelle les laboratoires de cosmétologie n’incorporent pas de filtres solaires à ces produits, est que ces derniers alourdissent leur texture.

Une protection UV pour les lèvres ?

Une protection UV pour les lèvres ?

 

En été, l’application d’un gloss aide à hydrater et protéger les lèvres. D’après Nadine Leconte, de chez NUXE, celles-ci ne nécessitent pas de protection élevée, mais les gloss anti UV vont éviter leur dessèchement. Ceux ayant un indice de protection entre 15 et 25 sont rares. Contre les forts ensoleillements, le stick solaire sera bien adapté.

Quelle méthode d’épilation choisir pour prendre soin de sa peau durant l’été ?

Quelle méthode d’épilation choisir pour prendre soin de sa peau durant l’été ?

“Quand l’été arrive, vous vous posez une question épineuse : Comment faire pour se débarrasser de sa pilosité ? Ce qui est sûr c’est que si vous ne pratiquez ni cyclisme à haut niveau, ni natation, rien ne vous oblige à devenir glabre. Néanmoins, lorsque la saison des premières escapades au soleil arrive, il est urgent d’éliminer les poils. Rasoir, cire chaude ou épilation électrique, il faut bien choisir !”

 

Quand la période estivale arrive, on pense tout de suite à la plage et à la piscine. Plus possible de tricher en camouflant les bords de maillot, les aisselles ou les jambes parsemées de poils inesthétiques. L’heure est à l’épilation parfaite. Rasoir, cire, Halawat, appareil électrique, crème dépilatoire… Tout pour être nette.

La chasse au « poil » existe depuis des millénaires. Nos ancêtres déjà, considéraient la peau imberbe comme un canon de beauté. Mais alors qu’autrefois, l’épilation n’était la préoccupation que des femmes appartenant à un milieu aisé, aujourd’hui, elle concerne toute la gente féminine. Les centres d’épilation pullulent dans nos villes, et pour choisir la méthode qui nous convient. Faisons un tour d’horizon de ce qui se fait en matière d’épilation.

 

Pourquoi faire de l’épilation ?

Epilation ou le rasage de vos jambes

 

L’été, les corps se dévoilent, les vêtements se font plus légers… Comment se préparer au mieux pour paraître plus belle, pour se mettre en valeur avant l’arrivée des beaux jours. Découvrez nos conseils pratiques pour des vacances en beauté. Le soleil, les beaux jours arrivent et, que cela nous plaise ou non, chacune d’entre nous se voit plus ou moins contrainte à se préoccuper davantage de notre corps, de notre apparence pour faire bonne figure une fois en maillot de bain.

Nous avons prévu pour vous une petite liste de conseils pratiques et utiles qui vous permettront d’arriver en forme et impeccable à votre premier rendez-vous avec les beaux jours, le soleil, la mer…

 

Les techniques d’épilation

 

Le système pileux est la source de bien des préoccupations féminines. L’épilation est la solution à ce problème. Quelle méthode choisir : provisoire ou définitive. Pour tout savoir sur l’épilation. Presque la totalité de notre corps est recouvert de poils… surprenant lorsque l’on sait que le front fait partie des zones les plus densément couverte de bulbes pileux. Fort heureusement la majeure partie des poils qui recouvrent notre corps ne constituent qu’un fin duvet clair et doux et donc invisible. Mais une partie de ces poils est belle et bien visible et est la source de bien des préoccupations féminines.

Par chance, la recherche dans ce domaine continue à nous donner des solutions de plus en plus efficaces à court ou à long terme, plus ou moins douloureuses pour satisfaire les exigences de chacun d’entre nous. Le monde de l’épilation peut être divisé en deux grandes catégories : l’épilation provisoire et l’épilation définitive que nous allons aborder plus en détail.

Le rasoir, pour les plus pressées

Pour toutes celles qui ne peuvent pas s’accorder trop de temps pour s’épiler, le rasoir est la méthode idéale. Vite fait, bien fait, sous la douche, on applique une couche de mousse à raser ou un peu de savon pour que le rasoir glisse plus facilement sur la peau. Au séchage, il faut appliquer une crème hydratante pour calmer les éventuelles irritations. La peau est nette en un rien de temps.

Seul hic à ce beau scénario : les repousses. Avec cette méthode, on n’est quasiment obligée, s’il l’on veut rester nette, de se raser tous les deux jours, voire tous les jours, pour les plus poilues.

La cire chaude, pour une efficacité optimale

La cire chaude s’utilise pour épiler les aisselles, les jambes et le maillot. Appliquée sur la peau à l’aide d’une spatule en bois ou d’un roll-on ( qui déverse une dose de cire en continu) la cire, une fois sèche, s’arrache d’un coup sec en tirant dans le sens inverse de la pousse du poil. Le poil est arraché à la racine. Cette méthode est très efficace car la chaleur ouvre les pores de la peau et permet ainsi un arrachage optimal.

Malheureusement cette méthode est à bannir pour toutes celles qui ont des problèmes de circulation sanguine ou des varices. En effet, la chaleur en dilatant les vaisseaux sanguins provoquent souvent des petits hématomes. De plus, pour une peau nette, il faut attendre que les poils atteignent environ 5 mm de longueur avant de les épiler. En été, pas franchement top ! Pour les inconditionnelles, sachez que cire + soleil, ne font pas bon ménage. Car des taches noires, indélébiles peuvent apparaître

Halawat, pour un retour aux traditions

Réalisée à base de sucre, d’eau et de citron, cette cire naturelle forme une boule de caramel brun. Elle s’applique centimètre par centimètre, sur toute la zone à épiler.

Comment faire ? Prendre plusieurs poignées de sucre en morceaux, un demi verre d’eau et faire chauffer le tout. Quand le caramel devient brun, ajouter quelques gouttes de citron et plonger la préparation dans de l’eau froide. Ensuite, former une boule de caramel de taille moyenne que l’on applique sur la partie à épiler. La boule doit se décoller d’un geste brutal pour optimiser le résultat.

Halawat est une méthode traditionnelle qui ne fait appel qu’à des ingrédients naturels. Elle laisse la peau douce, mais, il faut bien le reconnaître, pas aussi nette que la cire chaude.

L’épilation électrique, pour plus d’économie

 

épilation laser

 

D’utilisation rapide, l’épilateur électrique est en plus économique parce qu’il est vite amorti. Pour les inconditionnelles de cette méthode, sachez que la dernière génération des épilateurs électriques rivalise d’ingéniosité et d’efficacité.

Deux systèmes existent sur le marché : celui qui rase le poil et celui qui l’arrache. Dans le second cas, environ deux semaines et demi d’épilation nette est la promesse faite par les fabricants d’épilateurs électriques. Moins douloureux que ne l’était la première génération d’épilateurs, ils ont en plus été étudiés pour aller dans des zones telles que les aisselles et les bords de maillot. De plus, l’épilateur électrique a l’avantage de capturer les poils les plus courts à la racine, ce qui n’est pas le cas avec la cire. Cependant, cette épilation occasionne parfois des boutons sur les peaux fragiles en raison des risques de repousses de poils sous la peau.

La crème dépilatoire, pour une peau douce

Aussi rapide que le rasoir, la repousse est néanmoins moins rapide : environ une semaine avant de sentir les premiers poils pointer le bout de leur nez. Le principe : les actifs alcalins présents dans ces crèmes détruisent le poil à la racine ainsi que son enveloppe en profondeur en s’attaquant à sa kératine. La dernière génération possède des actifs encore plus apaisants et adoucissants particulièrement recommandés pour les peaux fragiles. Pour le petit plus, après le rinçage et le séchage, appliquer un demi-citron sur la peau épilée. Le jus compense les effets agressifs contenus dans la formule de la crème et évite ainsi les rougeurs.

 

Quelle méthode d’épilation vous convient

 

Après cette énumération des différentes méthodes vous hésitez toujours sur celle à suivre. Pas de problème, nous vous proposons un « menu » sur mesure pour traquer vos poils indésirables. Plus rien ne va… Faites votre choix.

Vous êtes… blonde ou châtain clair avec un poil fin

Veinardes !! Votre pilosité se limite aux jambes, aisselles et bord de maillot. Et encore, les poils sont fins, rien à voir avec les brunes. Cependant, même fins, ils restent visibles. La solution ? La cire chaude, bien sûr. Respectée toute l’année, cette discipline intraitable finit par avoir raison du poil. En effet, au bout de quelques mois, la fibre capillaire s’affine et disparaît. Vous devenez quasiment imberbe dans les zones épilées. Mission accomplie.

Vous êtes… brune à tendance poilue

Hum… Pas facile. Bras, cuisses, bords de maillot, visage… Vous en avez partout ! Et vos poils résistent en s’immisçant là où ils n’ont rien à faire.

La solution ? L’épilation halawat. Un retour aux méthodes traditionnelles s’impose pour une efficacité au top. Pour toutes celles qui n’ont pas reçu l’éducation d’une reine de Saba, quelques instituts proposent cette méthode à base d’ingrédients 100% naturels. Son avantage ? La boule en passant sur le corps capture dans son caramel les poils, même très courts, sans douleur et surtout sans aucune rougeur.

Vous êtes… une fille à peau sensible

Cicatrices, poils incarnés, boutons sous la peau… Vous avez droit à tout ! La kératine en excès est la principale coupable. Elle bouche la surface de l’épiderme au niveau des jambes et des bords de maillot. Le poil se retrouve alors « coincé » sous la peau et s’infecte.
Quoi que vous fassiez : cire, rasoir électrique… Rien n’y fait, c’est l’enfer.
La solution ? Le laser. Trop cher ? Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir les dix séances nécessaires pour ne plus avoir de poils, investissez au moins sur deux séances.
Résultat immédiat : les poils ne seront pas éradiqués mais la peau retrouve une qualité exceptionnelle. Plus de boutons, ni de tâches ni de cicatrices… Revenez à la méthode d’épilation que vous voulez en attendant d’économiser et de finir le traitement au laser.

 

L’épilation définitive

 

Pour toutes celles qui veulent en finir de manière radicale avec leurs poils, il existe deux techniques : l’épilation électrique et le laser.

  • L’épilation électrique :

C’est une technique qui permet de faire passer une décharge grâce à une petite aiguille dotée d’une mini électrode que l’on glisse le long de chaque poil. L’épilation électrique détruit le bulbe du poil. Après cela, il ne peut plus y avoir de repousse. La méthode est longue car en une séance on ne peut traiter qu’une petite zone et en plus, les risques de cicatrices restent grands.

  • Le laser :

Il produit un faisceau de lumière absorbée par les poils. Une fois touchés, le poil et son bulbe sont détruits. Cette méthode est particulièrement efficace sur les peaux blanches à poils noirs.

Sur une peau mate ou noire, une nouvelle génération de laser, doté d’un embout refroidi en permanence pour éviter de brûler la peau, promet une bonne efficacité.

Pour les blondes et les rousses, les poils trop clairs n’arrêtent pas le faisceau de lumière. L’épilation électrique reste leur seule solution. Sachez toutefois, que le laser a pour ennemi le soleil. En cas d’exposition pendant le traitement, les risques de dépigmentation sont presque certains.

Le laser a des résultats surprenants et spectaculaires. Cependant, le choix du dermatologue est capital. En effet, la programmation des séances doit tenir compte du cycle de vie de chaque poil. Il ne s’agit pas d’enchaîner les dix séances en dix mois. Autrement, l’efficacité sera forcément moindre. Le professionnalisme du médecin est capital.