Le sous-poids : facteur de risque de la ménopause précoce

Le sous-poids : facteur de risque de la ménopause précoce

“Prise de poids, bouffées de chaleur, palpitations, sueurs nocturnes, nausée et absence de menstruations dès 45 ans? Sûrement, c’est la ménopause, souvent appréhendée, qui pointe le bout de son nez. Toutefois, avant l’âge de 40 ans, 10% des femmes font face à ce phénomène. Il s’agit alors de la ménopause précoce, mais les causes sont encore souvent mal déterminées.”

 

Selon une récente étude, les femmes ayant perdu une dizaine de kilos entre 18 et 30 ans ou en sous-poids sont susceptibles d’être ménopausées prématurément. Si normalement, la ménopause se déroule vers 45 ans, pour ces dernières, cette phase apparaît hâtivement. Par ailleurs, les chercheurs ont observés que le surpoids semble repousser ce phénomène. Bien que ce dernier soit dangereux, il est tout à fait possible de le soigner.

 

Un véritable danger pour la santé

 

Menopause precoce sous poids cause

 

En général, près de 10% des femmes sont atteintes de la ménopause précoce. Un cas inquiétant vu que celle-ci pourrait provoquer des maladies cognitives et cardiovasculaires. Elle serait aussi source de troubles de la santé comme l’ostéoporose, les déclins cognitifs ou encore la mortalité prématurée. Il faut aussi noter qu’elle augmente les risques de maladies parodontales, cancer ovariens, chutes des dents et formation de cataracte. Les mannequins professionnels dont le profil alimente constamment les esclandres de fond, sont le modèle idéal du poids à éviter. Une nouvelle fois, cette étude confirme l’utilité d’en finir radicalement avec le culte de la minceur !

 

Quelques symptômes de la ménopause précoce

 

symptômes de la ménopause précoce

 

Les signes habituels de la ménopause précoce sont :

  • Bouffées de chaleur car les ovaires sécrètent moins d’œstrogènes ;
  • Flux irréguliers plus ou moins abondants que d’habitude.

Lors de la ménopause précoce, d’autres symptômes peuvent également se manifester, notamment :

  • La sécheresse vaginale ;
  • L’incontinence urinaire et une inflammation de la vessie ;
  • La déshydratation des yeux, de la peau et de la bouche ;
  • L’insomnie ;
  • Une perturbation de la libido ;
  • Des troubles émotionnels comme les sauts d’humeur, irritation, dépression passagère…

Si vous avez moins de 40 ans et que vous présentez ces syndromes, consultez rapidement votre médecin dans les cas cités ci-dessous :

  • Vous avez subi une radiothérapie ou une chimio.
  • Vous avez essayé plusieurs fois d’avoir un enfant depuis plus d’une année.
  • Votre sœur ou votre mère a fait l’objet d’une ménopause prématurée.
  • Une des membres de votre famille ou vous-même êtes atteinte d’une maladie auto-immune telle que le Lupus, la maladie de Basedow ou l’hypothyroïdie.

 

Est-il possible de soigner la ménopause précoce ?

 

soigner la ménopause précoce

 

Bien que les troubles émotionnelles et les risques engendrés par cette maladie soient plus importants par rapport à une ménopause naturelle, leur traitement symptomatique est identique. Effectivement, les femmes qui en sont atteintes devront consulter un spécialiste afin de pouvoir encore avoir d’enfants. Notez que comme la ménopause est le résultat d’un mécanisme sous-jacent, elle demeure réversible.