Le triomphe du Rosé

Le triomphe du Rosé

“Deux décennies ont suffi au rosé pour tout envahir sur son passage. Sa consommation a presque triplé en vingt ans grâce à son goût unique. Désormais, il s’explose, s’expose, s’étale, s’impose et se visite partout, mieux, il se triomphe et se « festivalise ». Rosé du Var, de Provence, du Luberon, du Minervois… il se renforce en Anjou ou en Touraine et se généralise même dans diverses maisons de champagne.”

Les adeptes du vin se posent souvent la question « quel est le meilleur vin : Château Margaux, Petrus ou Lafite ? ». La réponse est claire, le meilleur est le « Rosé ». Depuis des années, un Rosé soigné et peaufiné prend toujours la première place sur la table.

La France, première consommatrice et productrice du Rosé

La France est le leader incontesté dans la fabrication de Rosé. 27% du vin Rosé dans le monde sont produits dans ce pays, soit 23,8 millions d’hectolitres. Cette production ne cesse de s’accroître. Entre 2002 et 2011, la France a connu une progression de 30 % dans son secteur d’exportation de Rosé. En outre, près de 7 millions d’hectolitres de vin rosé ont été produit sur le territoire français en 2013.

En plus, l’Hexagone est le premier pays consommateur de Rosé. La consommation de ce vin de qualité dans ce pays dépasse désormais les 37% de la production. En effet, les Français ont consommé au total neuf millions d’hectolitres de rosé en 2013, selon une étude de FranceAgriMer.

 

Vin rosé

 

Le rosé : un vin aux différentes particularités

Doux, parfumé, moins cher… le rosé est très apprécié grâce à ses différentes spécificités. En voici quelques-unes :

Le Rosé peut procurer une grande diversité de parfums.
Etre un connaisseur de vin n’est pas obligatoire pour apprécier toute la douceur d’un Rosé.
Le coût du vin rosé peut convenir à tout le monde.
Le Rosé se marie avec perfection avec différents types de plats.

La macération pré-fermentaire pour assurer la qualité du vin

Le Rosé n’est pas qu’un simple mélange de vin rouge et de vin blanc. Cette merveille offre des qualités de « fruité » et surtout de « rondeur en bouche » grâce à une « macération pré-fermentaire » bien soignée.

La majorité de la production de vin Rosé est effectuée dans de nombreux vignobles en France, particulièrement en Provence (40 % de la production nationale).

 

Procédés de fabrication du rosé

 

Procédés de fabrication du rosé

Pour élaborer le rosé, il existe deux techniques :

La vinification en rouge des raisins rouges pour avoir du « Rosé de saignée »
Rosé de pressurage : la vinification en blanc des raisins rouges en y ajoutant petit à petit du jus de presse jusqu’à obtention de la coloration souhaitée

Le rosé : une cuvée par excellence

Très souvent calomniés par les amateurs de grands crus, les vins rosés sont pourtant de véritables vins. Le Luberon Petula, la Rosée du Château de Pressac, Simple, Rosé du Var… ils sont simples mais parfaits pour vous rafraîchir en été et égayer vos tables.

Le Luberon Petula, « la grande star du vin »

 

Le Luberon Petula

 

Le Luberon Petula est une cuvée conçue pour rendre hommage à Pétula Garcia, la riche héritière d’une maison forestière au cœur du massif du Luberon appelée Marrenon. Chez les cavistes, ce type de cuvée coûte dans les 7 euros.

Vendanger à basse température, Le Luberon Petula offre une note agréable grâce à ses compositions de Syrah (95%) et de grenache (5%). Ce vin peut bien être accompagné d’une daube provençale ou d’une salade niçoise.

La Rosée du Château de Pressac : un vin à la belle senteur

 

La Rosée du Château de Pressac

 

Pour environ 24 € (chez les cavistes), La Rosée du Château de Pressac s’invite à votre table. Ce vin est réputé pour sa belle senteur mélangeant épices et fruits rouges. Sirotez cette merveille tout en dégustant des gambas grillées ou des brochettes de viande.