La pré-éclampsie, une maladie compliquant la grossesse

Maladie compliquant la grossesse

“La pré-éclampsie est une affection touchant certaines femmes au cours de leur grossesse. Elle peut avoir des conséquences néfastes sur l’évolution de cette grossesse, pour la mère ou le fœtus. Dans les prochaines lignes, vous allez connaître les différents éléments touchant cette maladie et ses symptômes.”

 

On remarque actuellement que l’hypertension artérielle fait partie des maladies qui causent la perte d’un bébé. En effet, la toxémie gravidique ou la pré-éclampsie est dangereuse pour la vie du bébé et la maman durant le second trimestre de gestation.

En plus d’un taux élevé de protéines dans les urines, l’affection apparaît aussi par la remontée de la tension artérielle. Notons par ailleurs qu’elle ne se transmet pas à l’enfant mais a des conséquences funestes sur la santé du bébé et de la mère. Et les risques de fausse couche seront élevés. De plus, il pourrait également y avoir un accouchement prématuré causant un poids très faible pour l’enfant.

 

Comment se manifeste la pré-éclampsie ?

 

Les signes d’apparition de cette affection sont divers. On note des acouphènes, une hypersensibilité à la lumière, des troubles visuels, des céphalées pénibles… Des manifestations cutanées arrivent également assez souvent à l’exemple des œdèmes blancs, mous et léthargiques au niveau des mains, du visage et des chevilles. La prise de poids fait aussi partie de ces symptômes, sans oublier les dysfonctionnements rénaux et hépatiques.

 

Pré-éclampsie

 

Il est à noter à ce propos que la pré-éclampsie peut causer la mort. Ainsi, l’accompagnement à l’hôpital est de mise tout au long de la grossesse. L’idéal au début serait d’effectuer des analyses d’urine et de prélever systématiquement la tension artérielle.

 

La pré-éclampsie empêche le bon développement du fœtus

 

La bonne circulation du sang dans le placenta est menacée par cette maladie. En effet, le début du second trimestre est marqué par le développement du cerveau de l’enfant qui requiert un flux sanguin élevé.

Mais, si la maman est atteinte de cette maladie, l’apport en nutrition et en oxygène ne sera plus assuré par le placenta. Sachez que le fœtus va se développer, par contre des cellules fœtales et des débris placentaires vont se propager dans le sang de la mère. Des éléments qui causeront la hausse de production de molécules qui seront à l’origine de l’augmentation de la pression artérielle de la maman.

 

La pré éclampsie|LBC

Les préconisations pour une femme pré-éclamptique

 

Une alimentation avec sel est recommandée car elle contribue au développement normal des organes du bébé. Sachez également que la prise de médicaments antihypertenseurs ordonnée par un médecin est conseillée.

Le repos est indispensable pour les mères atteintes de pré-éclampsie. Ainsi, toute activité professionnelle durant la grossesse est à stopper. Un contrôle systématique de la tension artérielle est également préconisé. Car une guérison est possible avec un bon accompagnement.

 

La pré-éclampsie est fatale pour le bébé et la mère

 

La vie de la mère et celle de l’enfant seront en danger si les traitements sont négligés. Car la mère pourrait faire une hémorragie cérébrale pendant l’accouchement.

En outre, il arrive aussi qu’un décollement placentaire survienne, engendrant ainsi une hémorragie interne. Une situation qui requiert une intervention d’urgence.

 

Pré-éclampsie